Bière et poids : les résultats de l'étude SU.VI.MAX

lu 2985 fois

Les femmes ayant une consommation modérée avaient un RTH (Rapport Taille/Hanche) inférieur à celles consommant plus d'un verre d'alcool par jour.

Ce sujet a fait l'objet d'une présentation aux Journées Francophones de Nutrition par l'équipe du Pr. Hercberg à partir des données de l'étude SU.VI.MAX. Dans l'année qui suivit leur inclusion, 1481 femmes (âgées de 35 à 60 ans) et 1210 hommes (âgés de 45 à 60 ans) ont décrit leur consommation d'alcool sur 24 heures à 6 reprises.

Leur IMC (Indice de Masse Corporelle) et leur RTH (Rapport Taille/Hanches) ont été mesurés l'année après l'inclusion. L'étude visait à évaluer transversalement la relation entre consommation d'alcool et poids en tenant compte des différents types de boissons consommées. Les résultats ont été ajustés sur le tabagisme, l'âge, l'activité physique, les apports en énergie et le statut socio-économique.

Une relation entre consommation totale d'alcool et RTH a été retrouvée dans les deux sexes. Les mêmes constatations ont été faites avec le vin. Les femmes ayant une consommation modérée avaient un RTH inférieur aux abstinentes ou à celle consommant plus d'un verre d'alcool par jour. Cette relation pourrait être biaisée par une sous-estimation de la consommation d'alcool par les sujets en surpoids.

En revanche, aucune relation n'a été mise en évidence entre la consommation de bière et l'IMC. Il est néanmoins important de préciser que le nombre de buveurs de bière dans cette étude était limité.

SOURCE : Centre d'Information Scientifique sur la Bière

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s