Bien manger : quand la télé vole la vedette...

lu 2014 fois

Parce que bien manger s'apprend très tôt dans la vie, les parents sont les premiers acteurs dans la prise de bonnes habitudes alimentaires. Pas toujours simple quand la télé s'invite au repas...

Télévision, jeux vidéo et ordinateur prennent de plus en plus de place dans la vie de certains ménages. Le traditionnel repas de famille se transforme parfois en un véritable en face à face individuel avec l'écran. Mais cela ne risque-t-il pas de peser sur le comportement alimentaire de nos enfants ?

A table !

Une enquête new-yorkaise menée dans le cadre d'un programme de supplémentation nutritionnelle destiné aux femmes, aux nourrissons et aux enfants de moins de 5 ans, s'est intéressée aux associations entre l'alimentation des enfants et le cadre dans lequel les repas étaient pris. L'objectif était de comparer les repas pris en famille à ceux pris en présence de la télévision. Une des variables mesurées était le nombre de jours par semaine où la télévision était allumée durant le repas. Il a aussi été demandé aux parents à quelle fréquence ils servaient des fruits, des légumes et du lait à leurs bambins.

Au final, il ressort de l'enquête que les enfants recevaient plus de fruits (+14%) et de légumes (+15%) lorsque le repas était pris en famille. L'autre constatation est qu'en présence de la télévision, le service de fruits diminuait de 5% et celui de légumes de 6%. La consommation de lait n'était pour sa part pas significativement associée au cadre dans lequel les repas étaient pris. Vu que les habitudes alimentaires s'établissent dans la petite enfance, les chercheurs en concluent que les parents devraient dès lors être sensibilisés à la promotion d'un environnement plus propice aux repas de leurs rejetons.

Manger en famille, tout un art

Les repas pris devant la télévision empêchent l'enfant, comme l'adulte, de se concentrer sur ce qu'ils ont dans leur assiette. Pas facile dans ce cas d'être attentif à la saveur des aliments et aux sensations qu'ils apportent. Difficile également de mesurer les quantités avalées et percevoir les signaux envoyés par l'estomac rempli lorsque l'on est concentré sur son émission préférée... Au contraire, des repas pris autour d'une table et sans télévision permettent un moment d'échange et de détente. On parle, on raconte sa journée, on se regarde et surtout on porte attention à ce que l'on mange !

C'est aussi l'occasion pour proposer à ses enfants de beaux fruits et légumes dans le cadre de repas sains, équilibrés et variés. Attention cependant à ne pas se braquer s'ils refusent de manger, il faut savoir qu'un aliment doit être goûté plusieurs fois avant d'être reconnu et accepté par l'enfant. L'important est que l'enfant goûte à chaque fois même s'il ne finit pas son assiette. En effet, plus l'enfant aura testé d'aliments dans les premières années de sa vie, plus il en aimera à l'âge adulte.

Sources et références :

  • J Am Diet Assoc. 2007 ;107(4):666-71.

(Par Franciane Lison et Magali Jacobs, diététiciennes, " HEALTH & FOOD " News du 02 avril 2007)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s