Augmenter la consommation de fruits et légumes chez les enfants en augmentant la taille des portions

lu 5324 fois

Les habitudes alimentaires s'acquièrent dès la petite enfance. Il est donc crucial de promouvoir très tôt la consommation d'aliments sains, comme les Fruits et Légumes. Malgré leur forte valeur nutritionnelle, des études transversales montrent que de nombreux enfants américains ne consomment pas les quantités recommandées de fruits et légumes. Ainsi, on estime que moins de 10% des petits américains de 4 à 8 ans consomment les portions quotidiennes conseillées [1].

Des effets connus sur la satiété

« Augmenter la consommation de fruits et légumes chez les enfants en augmentant la taille des portions » - Crédit photo : www.scolarest.fr Les fruits et légumes apportent non seulement des nutriments essentiels pour les enfants, mais jouent également un rôle important dans la régulation de l'apport énergétique. En effet, les végétaux sont riches en eau et en fibres alors que leur densité énergétique (calories par gramme) est faible. S'il a été montré que ces propriétés augmentent la satiété chez les adultes, peu de travaux ont étudié ces aspects chez les enfants. Etant donné les faibles consommations de fruits et légumes chez de nombreux enfants, il est crucial d'identifier les stratégies que parents et personnels des crèches peuvent utiliser pour augmenter la consommation de fruits et légumes des enfants.

Doubler la taille des portions de fruits et légumes : quels effets ?

La taille des portions alimentaires a été reconnue comme un déterminant important de l'apport énergétique chez les enfants et les adultes [2,3]. Des études ont montré que, lorsqu'on leur propose de plus grandes portions, les enfants dès l'âge de 2 ans en mangent plus. La plupart des études réalisées ont porté sur la modification de la taille des portions de plats très énergétiques comme les pâtes. Cependant, peu encore se sont intéressées à la modification de la taille de portions d'aliments plus sains comme les fruits et légumes. D'où l'importance de définir l'utilité de jouer sur la taille des portions pour promouvoir la consommation d'aliments sains.

Objectif d'une étude récemment réalisée à Philadelphie : évaluer les effets des portions doublées de fruits et légumes en plat d'accompa­gnement sur la consommation des enfants [4]. Deux fois par semaine pendant 2 semaines, on a proposé un dîner à des filles et garçons âgés de 5 à 6 ans. Chaque repas comportait : des pâtes avec de la sauce tomate, trois accompagnements (brocoli, carottes, compote de pommes) et du lait. La taille des portions de fruits et légumes en accompagnement doublait à chaque visite, tandis que la taille de la portion de pâtes restait identique. Les enfants pouvaient en manger autant qu'ils le voulaient.

Une augmentation de plus de 40% de la consommation de fruits...

Les résultats de cette étude montrent que doubler la taille des portions de fruits et légumes en accompagnement entraine une augmentation de 43% de la consommation des fruits en accompagnement (ce qui correspond à environ un tiers d'une portion de compote de pommes). Cependant, dans cette étude, la consommation de légumes en accompagnement est restée stable malgré la modification de la taille des portions. Il est intéressant de noter que lorsque les portions de fruits et légumes étaient plus grandes, les enfants consommaient spontanément moins de pâtes, malgré la stabilité de la taille de la portion de pâtes. Il est possible que ce soit la consommation accrue des fruits en accompagnement, lorsque que de grandes portions ont été servies, qui ait réduit la consommation du plat principal.

Si l'on considère que la consommation de légumes par les enfants demeurait stable quelle que soit la taille des portions, il est possible que ce soit lié au mode de préparation des légumes. Les deux légumes ont été servis nature, sans beurre ni assaisonnement. Une étude similaire conduite par Fisher et al. [5] a montré une consommation de légumes plus importante lorsque de plus grandes portions étaient servies.

Ils suggèrent que l'ajout d'un peu de matière grasse ou de sauce aux légumes peut en augmenter l'attrait et donc la consommation. Une autre étude a montré que doubler la taille des portions d'un légume seul en entrée (carottes avec sauce à tremper) augmentait la consommation de carottes de 47% chez les enfants [6].

Ces résultats suggèrent qu'augmenter les portions d'aliments sains, comme les fruits et légumes au cours d'un repas serait une stratégie efficace pour promouvoir la consommation de ces aliments par les enfants, tout en réduisant la consommation des plats plus énergétiques. On devrait donc encourager ces stratégies chez les parents et le personnel de la cantine scolaire ou de la crèche pour promouvoir la consommation de fruits et légumes chez les enfants.

References :

  1. Guenther PM et al. J Am Diet Assoc 2006; 106: 1371-1379.
  2. Fisher JO & Kral TV. Physiol Behav 2008; 94: 39-47.
  3. Rolls BJ. Nutr Today 2003; 38: 42-53.
  4. Kral TV et at. Obesity 2010; 18: 521-527.
  5. Mathias KC et al. Obesity. 2009, p S90.
  6. Spill MK et al. Am J Clin Nutr, in press.

(Par Tanja V.E. Kral, Université de Pennsylvanie, Philadelphie, PA, Etats-Unis - Equation Nutrition n°99 - Juin 2010)

SOURCE : APRIFEL

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s