Au régime ? Pensez aux produits laitiers !

lu 5551 fois

Une nouvelle étude suggère qu’un régime hypocalorique riche en protéines et pauvre en glucides hypocalorique aurait un impact positif majeur sur la composition corporelle, la réduction de l’adiposité abdominale et l’accroissement de la masse musculaire, a fortiori si les protéines proviennent de produits laitiers.

Un nouvel essai publiée dans le Journal of Nutrition démontre que le fait de consommer un régime hypocalorique pauvre en glucides et riches en protéines lactées permettait de réduire sensiblement la quantité de graisse abdominale tout en augmentant la masse musculaire chez des femmes en surpoids ou obèses.

Lors de l’étude, 90 femmes préménopausées en surpoids ou obèses mais en bonne santé ont été réparties en trois groupes. Chaque participant a reçu de faibles, moyennes ou fortes quantités de produits laitiers associées a des quantités plus ou moins fortes de protéines d’une autre source et de glucides.

Régime et exercice

A côté de cela, les participantes ont pratiqué des exercices aérobies à raison de cinq jours par semaine ainsi qu’une série d’exercices d’haltérophilie les deux autres jours de la semaine et ce pendant une période de quatre mois.

Après les quatre mois de test, les auteurs ont constaté que, bien que la perte de poids ait été identique dans les trois groupes, celui ayant reçu les plus hautes quantités de produits laitiers et de protéines présentait une plus faible quantité de graisse corporelle, un gain plus important de masse maigre ainsi qu’une force supérieure par rapport aux deux autres groupes.

Variations dans la perte

Bien que la perte de poids ait été identique dans les trois groupes, sa nature était différente selon les échantillons. En effets, le groupe ayant reçu le plus de produits laitiers et de protéines n’avait perdu que de la graisse, principalement abdominale et gagné près de 750g de masse musculaire.

Le groupe ayant reçu les plus faibles quantités de produits laitiers avait perdu près de 750g de muscle quant au groupe ayant reçu un régime contenant des quantités protéines adéquates et une quantité modérée de produits laitiers, il n’avait en moyenne pratiquement pas perdu de masse musculaire.

Or, selon les auteurs, la préservation ou même le gain de masse musculaire est un facteur déterminant dans la préservation de la reprise de poids. En outre, le fait de perdre de la graisse viscérale diminue considérablement les risques de pathologies cardiovasculaires à long terme.

Cette étude suggère donc que le fait d’ajouter des sources de calcium à un régime hypocalorique et hyperprotéiné permettrait donc d’améliorer significativement la composition corporelle et de réduire ainsi les risque de maladies cardiovasculaires à long terme.

(Par Adrien Loreis, diététicien, d'après Josse A, Atkinson S, Tarnopolsky M, et al. Increased Consumption of Dairy Foods and Protein during Diet- and Exercise-Induced Weight Loss Promotes Fat Mass Loss and Lean Mass Gain in Overweight and Obese Premenopausal Women.Journal of Nutrition, 2011; 141 (9): 1626 DOI:10.3945/jn.111.141028)

SOURCE : Health And Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s