Attention : votre jus est bientôt périmé

lu 6824 fois

Les biocapteurs peuvent-ils prévenir les fabricants de la date de péremption des jus de fruits ? Le projet de recherche collective QUALI-JUICE étudie actuellement les technologies qui en sont capables. Il est partiellement financé par l'UE à hauteur de 1,01 millions d'euros. Les partenaires du projet utilisent la technologie de systèmes de biocapteurs la plus récente pour permettre aux fabricants de jus de fruits de détecter la moindre détérioration de la qualité.

« Attention : votre jus est bientôt périmé » - Crédit photo : © julien tromeur - Fotolia.com Selon les sources, les bénéfices économiques pour le monde de l’industrie pourraient atteindre des millions d’euros. L’avantage côté consommateurs est qu’ils n’achèteront plus jamais de jus dont la date limite de consommation est dépassée.

Boire son jus de fruits en brique plutôt que fraîchement pressé est un signe de la modernité. Bien que cette option soit attrayante et rapide, demeure la question de la sécurité. Dans l’ombre, les scientifiques oeuvrent afin de s’assurer que les jus de fruits arrivent sur la table du consommateur aussi frais que le jour de leur conditionnement.

Le projet QUALI-JUICE a été lancé en vue de développer des biocapteurs permettant d’identifier les bactéries à l’origine de la détérioration des jus de fruits. Les efforts des chercheurs visent à considérablement réduire la quantité de produits invendables en raison de la détérioration de leur qualité ainsi qu’à augmenter la productivité de l’industrie des jus de fruits d’environ 80%.

Les petits et moyens producteurs de jus de fruits européens doivent quotidiennement faire face à ces problèmes de péremption. Les bactéries ayant la propriété de fermenter le lactate provoquent une fermentation indésirable, qui peut entraîner des pertes de millions d’euros pour les producteurs. Leur présence peut cependant passer inaperçue pendant plusieurs jours avant que les tests ne les détectent.

Ces bactéries ont la capacité de se multiplier et d’infecter une quantité importante de jus tout au long de la chaîne de production. Une fois les bactéries détectées, il est souvent trop tard pour procéder à la pasteurisation, en raison des propriétés organoleptiques du jus, ce qui le rend impropre à la consommation.

Cependant, si les producteurs déterminent le degré de contamination à une étape précoce, ils pourront procéder à la pasteurisation du jus pour ensuite le commercialiser. Ce procédé utilise une grande quantité d’énergie, occasionnant une augmentation des coûts de production. C’est pourquoi il ne devrait être introduit que lors d’un risque aigu de péremption. Ainsi, l’assurance de la bonne qualité du produit, offerte au consommateur à un prix raisonnable, est garantie grâce à une production efficace et à un minimum de déchets, ce qui signifie une optimisation des coûts de production pour les fabricants.

L’objectif premier de QUALI-JUICE est de développer et de consolider un système d’alerte précoce efficace en ligne, basé sur la technologie des biocapteurs; ces derniers indiqueraient le processus de détérioration par les bactéries au cours de la production du jus.

« Des séries d’essais à long terme examinent actuellement trois systèmes d’alerte efficaces fonctionnant hors ligne dans les locaux des producteurs de jus de fruits participant au projet », explique le professeur Haulke Hilz du TTZ Bremerhaven, l’organisation qui coordonne le projet. « En fonction des exigences et des coûts d’investissement, ces trois systèmes pourraient offrir un certain nombre d’avantages », ajoute-t-il.

En respectant les applications potentielles, le projet prévoit de transmettre ces connaissances à l’industrie par le biais d’un programme à deux étapes. Les associations européennes seront formées à cette technologie et la transmettront à leurs membres.

Un intérêt colossal pour la technologie développée dans le cadre de QUALI-JUICE s’est manifesté, comme en témoignent les divers ateliers organisés en Autriche, en Espagne, en Pologne, en Roumanie et en Slovénie. Plusieurs systèmes seront lancés sur le marché une fois le projet achevé en octobre 2008.

Pour de plus amples informations, consulter : www.qualijuice.com/

Source : Copyright © Communautés européennes, 2008

SOURCE : Communautés européennes

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s