Attention aux boissons « light »

lu 13707 fois

Les boissons « light » - dans lesquelles le sucre est remplacé par un édulcorant intense de type aspartame, Acesulfam-K ou un mélange d'édulcorants - sont peu caloriques, donc a priori préférables aux sodas sucrés habituels.

Pourtant, elles ont des inconvénients, note le Dr Jacques Fricker dans son dernier livre, « Manger pour bien maigrir ».

Primo, elles déclenchent une sécrétion d'insuline par le pancréas, ce qui favorise le stockage des aliments consommés au même repas et, avalées entre les repas, elles freinent la combustion des graisses.

Secundo, elles entretiennent et même accentuent l'attirance pour le sucré. Tertio, elles perturbent les mécanismes naturels du choix des aliments gras et très salés ou sucrés tels que les chips, les frites ou les biscuits et réduisent l'envie d'aliments meilleurs pour la ligne (fruits, légumes, féculents).

Son conseil : quand une boisson à la saveur sucrée vous fait vraiment envie, buvez plutôt une boisson "light", mais essayez de réduire la consommation pour finalement vous contenter d'un verre par jour et de deux, trois au cours d'une soirée. Et revenez à l'eau, éventuellement gazeuse mais gare au sel que certaines contiennent en quantité.

Gare aussi aux eaux minérales aromatisées (menthe, citron, poire-vanille...), plates ou pétillantes, lancées ces dernières années. Les unes ne contiennent ni sucre ni édulcorant, d'autres (des mêmes marques, attention) ont un goût sucré dû aux édulcorants, d'autres encore sont sucrées (à 3,5 voire 6 %). Lisez les étiquettes!

(Bien-Etre & Santé n°222 - 06/05)

SOURCE : Bien-Etre & Santé

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s