Arrêt du tabac : chaque kilo fait perdre un peu du bénéfice respiratoire

3743

Une étude de Susan Chinn, publiée dans The Lancet, révèle que chaque kilo dû au sevrage tabagique fait perdre un peu du bénéfice respiratoire gagné par celui-ci.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

L’effet serait plus marqué chez les hommes. Réalisée entre 1998 et 2002 sur 6 654 personnes, cette enquête a été conduite par différents expérimentateurs européens, dont Bénédicte Leynaret et Françoise Neukirch (Unité Inserm 408).

Le Quotidien du Médecin, 10/05/05


SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM