Après les fêtes, la nutrition est au coeur du Programme Activia

lu 5749 fois

Un transit ralenti ?... peut-être un manque de fibres. Le système intestinal est très sensible à l'environnement, en particulier à l'alimentation. Ainsi, un changement de régime alimentaire, une hydratation insuffisante ou encore un mauvais équilibre de la flore intestinale sont autant de facteurs environnementaux qui peuvent être à l'origine d'un transit lent. L'alimentation joue donc un rôle clé au niveau intestinal.

« Après les fêtes, la nutrition est au coeur du Programme Activia » - Crédit photo : www.programme.activia.fr Les fêtes de fin d’année sont souvent synonymes d’excès : des repas plus copieux, moins de temps à consacrer au sport, les rythmes sont décalés. Tous ces changements ne sont pas sans répercussion. Le début d’année, est souvent un peu difficile : sensations de ballonnements, petites gênes, transit ralenti...

Pour aider celles et ceux qui souhaitent remettre de l’ordre à l’intérieur, Activia de Danone a conçu un programme d’accompagnement personnalisé, reposant sur les conseils de trois coachs (nutrition, activité physique et bien-être). Simple et personnalisé, le programme Activia permet dès 15 jours de reprendre une alimentation équilibrée, une bonne hygiène de vie et de se sentir mieux, à l’intérieur.

C’est pour cette raison qu’Activia a placé l’alimentation au coeur de son programme. Afin d’aider ceux qui le souhaitent à faire les bons choix alimentaires pour leur transit, en particulier pour sélectionner les aliments les plus utiles.

Bien choisir ses aliments, c’est essentiel mais pas suffisant

Au quotidien, chaque repas a son importance ! 3 repas par jour, pris à heures régulières, c’est bien. Les consommer au calme, en étant assis, c’est encore mieux.

Prendre son temps pour manger et bien mastiquer ses aliments, ce n’est pas inutile !

Le mode de cuisson, ça change tout ! Les fritures, riches en matières grasses, peuvent par exemple irriter l’intestin et entraîner une accélération du transit...

Gros plan sur les alliés du programme Activia

Les fibres

D’origine végétale, on les trouve en quantités plus ou moins importantes dans les céréales, les fruits et les légumes. On en distingue deux catégories : les fibres solubles (les pectines et les gommes) et les fibres insolubles (la cellulose, les hémicelluloses et la lignine). Les premières, que l’on trouve dans les fruits et les légumes, procurent au bol alimentaire une certaine viscosité et régulent ainsi le transit intestinal.

Les secondes, présentes essentiellement dans les céréales, se gorgent d’eau lorsqu’elles sont couplées à une bonne hydratation, gonflent et favorisent l’élimination des résidus alimentaires présents dans l’intestin. Le transit en est alors facilité. Il est donc intéressant de bien repérer les aliments contenant des fibres, afin d’en privilégier la consommation.

L’eau

L’hydratation est essentielle pour aider à réguler le transit intestinal. Il est conseillé de boire quotidiennement au moins 1,5 litre d’eau, la seule boisson indispensable. Que ce soit sous la forme d’eau de boisson, de thé, de café, de tisane ou encore de soupe, il ne faut pas hésiter à varier les formes (plate, gazeuse, riche en minéraux...) pour profiter de tous leurs bienfaits.

Les probiotiques

Un probiotique est un micro-organisme vivant, qui, lorsqu’il est ingéré en quantité suffisante, exerce un bénéfice sur la santé. On trouve naturellement des probiotiques dans des produits courants tels que certains produits laitiers. On les trouve aussi (déshydratés) sous forme de compléments alimentaires. Il en existe une multitude, chaque souche est unique et leurs propriétés peuvent être différentes.

Les yaourts, par exemple, en contiennent deux : Streptoccocus thermophilus et Lactobacillus bulgaricus, ainsi le yaourt aide à la digestion du lactose du lait. Activia de Danone contient, en plus des deux ferments traditionnels du yaourt, un probiotique exclusif, le Bifidus ActiRegularis®. Consommé quotidiennement, Activia aide à réguler le transit lent dès 15 jours dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.

L’avis du coach nutrition, le Docteur Laurence Plumey, médecin nutritionniste

Quelle proportion de français est concernée par un transit ralenti ?

En France, on estime que près de 20% (*) de la population est concernée par un ralentissement du transit, et plus particulièrement les femmes et les seniors.

Des petits désordres intérieurs peuvent-ils avoir un impact sur la qualité de vie ?

Effectivement, la qualité de vie peut être un peu affectée. Que ce soit dans le cas d’un transit ralenti ou lors de sensation de ballonnements, ces situations peuvent être gênantes dans la vie quotidienne : elles peuvent parfois perturber la concentration au travail mais aussi influencer la qualité du sommeil ainsi que le choix des activités sportives.

L’amélioration de l’hygiène de vie peut-elle permettre de se sentir mieux à l’intérieur ?

Dans le cas de désordres intérieurs légers résultant principalement de facteurs environnementaux, c’est indéniable. L’intestin est très sensible non seulement à la nature des aliments consommés mais aussi au confort psychologique et à la régularité du rythme de vie. Une hygiène de vie saine participe donc au bon fonctionnement du transit. Elle implique pour cela de suivre une alimentation équilibrée, privilégiant plus ou moins certains aliments (comme nous le verrons dans le programme), de pratiquer régulièrement une activité physique, de respecter ses besoins en sommeil et de s’accorder des moments de détente. C’est d’ailleurs pourquoi le Programme Activia est intéressant, car il propose un accompagnement global, pour aider à améliorer chacun de ces paramètres.

Quelle place accordez-vous aux probiotiques en matière de bien-être au niveau digestif ?

Ils ont l’avantage d’être bénéfiques dans de très nombreux domaines de la sphère digestive. Les probiotiques sont vivants dans les pots de yaourts et de laits fermentés et ils sont nombreux : environ 10 milliards par pot. Les plus efficaces sur la santé intestinale sont sélectionnés pour leur capacité de résistance à l’acidité gastrique et de survie dans l’intestin. Ils vont alors pouvoir agir au coeur de la flore intestinale en y apportant leurs spécificités. Les plus utilisés sont les bifidobactéries et les lactobacilles.

Mais il faut être vigilant car tous les probiotiques n’exercent pas nécessairement d’effets. Les nombreuses études réalisées dans ce domaine ont montré que les effets dépendent de la souche. Il est donc important de s’assurer que le probiotique que l’on consomme a démontré scientifiquement ses effets bénéfiques au niveau du système digestif.

(*) Frexinos J. et al., Description study of digestive functional symptoms in the French general population. Gastroenteral Clin Biol. 1998, Oct, 22/10: 785-791.)

Le Programme Activia

Pour suivre le Programme, il suffit de s’inscrire gratuitement sur le site Internet www.programme.activia.fr et de répondre à un petit questionnaire pour permettre de personnaliser l’accompagnement selon les habitudes alimentaires, le style de vie et le niveau d’activité physique de chacun.

Après avoir fait connaissance avec les coachs par le biais des vidéos de présentation, l’internaute reçoit tous les 3 jours par e-mail des conseils personnalisés avec des exercices pratiques à réaliser, pour un accompagnement progressif.

SOURCE : Danone

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s