Amour et kilos : comment la nourriture rythme-t-elle nos vies amoureuses ?

lu 7591 fois

Amour et kilos : comment la nourriture rythme-t-elle nos vies amoureuses ?

Coup de foudre ou coup de fourchette... il existe un lien étroit au cœur de nos relations conjugales ! Après le succès de l’étude « Travailler fait grossir », Maïa Baudelaire, Experte en comportements alimentaires et Fondatrice de la Méthode I Love My Diet Coach®, lève le voile cette fois-ci sur la place de l’alimentation dans nos relations amoureuses grâce à une enquête (1) inédite.

L’occasion de confirmer par exemple que cuisiner ensemble à un effet très positif sur le couple qui découle d’un mimétisme flagrant : plus les habitudes alimentaires du conjoint sont bonnes plus il y a de chance pour qu’il en soit de même pour sa moitié. Le processus agit également à l’inverse et conduit dans plus de 30% des cas, à la prise de poids après les 3 premières années en couple !

De la phase de séduction à celle de l’installation sous le même le toit, découvrez ci-dessous des résultats parlants, et d’autres qui font sourire comme le fait que l’apparence physique soit tout aussi importante que l’attention que l’on porte à ce que l’on va manger lors d’un premier rendez-vous ! Tout cela commenté et interprété par l’œil avisé de Maïa Baudelaire.

La cuisine est le reflet de l’harmonie du couple

Prendre le temps de manger ensemble est important pour 9 couples sur 10. Pour 3 couples sur 4 (74%), cuisiner est considéré comme une activité importante au sein du couple, et vécu comme un moment de partage et de plaisir. Pour plus de 8 couples sur 10, la nourriture est rarement un sujet de conflit. Cette entente culinaire s’explique par le fait que :

  • 55% des couples varient les menus en fonction des goûts de chacun,
  • Seulement 19% imposent leurs propres goûts dans le choix du menu, quitte à décevoir leur partenaire,
  • 64% des couples mangent ensemble quasiment tous les jours.

L’avis de Maia Baudelaire

« Au-delà d’un loisir à partager à deux, en semaine, lorsque les emplois du temps de chacun sont très chargés, la cuisine et les repas pris ensemble joue un rôle de régulation tant au niveau du couple qu’au niveau de la famille. Il a été prouvé que les couples qui partagent au moins 3 repas par semaine ont plus de chance de rester ensemble que ceux qui se retrouvent rarement autour d’un repas »

« Pour les couples avec enfants c’est un moment particulier de partage et d’échange qui permet de consolider les liens familiaux mais aussi d’apporter d’excellentes bases d’équilibre alimentaire essentielles à nos enfants. »

« La France rattrape les Etats-Unis, avec un taux d’obésité infantile de 16%, qu’on attribue au grignotage entre les repas, au manque d’activité, mais aussi à l’absence des repas en famille. »

« Manger ensemble, structure et sécurise le couple et la famille, permettant ainsi de diminuer les comportements à risques. C’est donc un élément de socialisation et de santé publique qu’il ne faut surtout pas négliger. »

Les kilos de l’Amour

Pour la moitié des couples (55%), être amoureux influence les habitudes alimentaires.

Plus précisément : être amoureuse influence l’alimentation de 60% des Femmes. 1 Femme sur 4 (40%) mange davantage depuis qu’elle est en couple que quand elle était seule.

Plus d’un couple sur 3 prend du poids après s’être installé ensemble !

Dans la majorité des couples, au moins l’un des deux conjoints a pris du poids (55%) depuis qu’il est en couple, dont 1/3 (32%) entre 5 et 10 kilos.

Dans plus d’un couple sur trois (37%), les deux conjoints ont pris du poids. Dans 4 cas sur 10, la prise de poids a lieu durant les trois premières années de vie commune. Pour plus de la moitié (56%) cela est dû à la sédentarité devant la TV. A noter qu’au global plus de 8 couples sur 10 sont en couple depuis 5 ans ou plus.

Qui aime bien… cuisine bien !

Vivre à deux change l’équilibre alimentaire de la moitié des couples (54%) !

Pour les 41% des personnes qui estiment manger plus équilibré depuis qu’ils sont en couple les trois principales raisons de ce nouvel équilibre alimentaire sont :

  • Les petits plats maisons cuisinés à deux (47%)
  • Garder la ligne pour faire plaisir à l’autre (22%)
  • L’influence positive de son/sa partenaire (21%)

A l’inverse, sur les 54% des personnes jugeant avoir changé leur équilibre alimentaire, 13% des Français estiment manger moins équilibré :

  • Par mimétisme avec un(e) conjoint(e) qui a de mauvaises habitudes alimentaires (59%)
  • A cause de repas pris plus souvent à l’extérieur (17%)
  • Un plus fort pouvoir d’achat incite à remplir davantage son frigo (17%)

Au final, 32% des internautes considèrent qu’ils mangent en plus grande quantité depuis qu’ils sont en couple et plus d’un couple sur 3 prend du poids après s’être installé ensemble ! Dans 4 cas sur 10, la prise de poids a lieu durant les trois premières années du couple.

Mais qui est en cuisine ?

Pour près de la moitié des personnes en couple (45%), s’occuper des repas concerne tout autant l’homme que la femme.

Les 3/4 des hommes et des femmes (77%) aiment que l’autre lui fasse la cuisine !

L’avis de Maïa Baudelaire

« Les résultats de cette étude permettent finalement de matérialiser l’expression « poignets d’amour » ! Et oui l’amour fait grossir si le mimétisme associé à l’alimentation du couple n’est pas le bon. Selon une enquête Britannique 52 % des femmes se déclarent manger des quantités d‘aliments quasiment similaires à leurs conjoints soit des proportions bien supérieures à ce qu’elles devraient manger.

« Malgré l’émancipation de la femme, faire plaisir à son mari, passe encore par des petits plats préparés par elle et pour lui faire plaisir elle cédera souvent à ses goûts : par exemple une bon plat en sauce plutôt qu’une soupe de légumes !

... mais ce qu’il aime n’est pas forcément ce qui est bon pour lui ! Il en va de même pour les enfants. »

Sédentarité, grignotage et rythme de vie : Premières causes de prise de poids dans le couple

La sédentarité, les grignotages devant la télévision et un rythme de vie accéléré qui laissent moins de temps pour soi, sont les premières causes de la prise de poids.

Les problèmes de santé et le fait de prendre du poids avec l’âge sont des facteurs souvent cités chez les séniors (respectivement 17% et 16%).

L’avis de Maïa Baudelaire

« En cuisine, comme en amour, il est parfois difficile d’échapper à la routine ! Une fois la conquête passée, souvent propices à la découverte sensorielle. Avec l’arrivée des enfants, la vie professionnelle active, le manque de temps et la fatigue, bien des couples se sédentarisent : les repas pris devant le fameux plateau TV, viennent remplacer des moments d’échange et l’équilibre qu’apportent les repas, ce qui contribue à la prise de poids ! »

Séduction et premiers émois, là aussi la nourriture joue son rôle !

Sans surprises, pour plus de la moitié des Hommes et des Femmes (60%), l’apparence physique est un critère de séduction. 1 femme sur 2 (51%) est attirée par les hommes minces, contre seulement 1 Femme sur 5 par les Hommes musclés. La majorité des hommes (82%) préfèrent les femmes minces et pulpeuses.

La moitié des couples (47%) prêtent une attention particulière au choix du plat lors d’un premier rendez-vous au restaurant. Parmi ces couples 9 sur 10 tentent de rester séduisants en évitant les plats difficiles à manger ou à digérer !

(1) Etude exclusive "Amour et kilos : Quelle est la place de l’alimentation dans vos relations amoureuses ?" réalisée par Maïa Baudelaire en Novembre 2014 sur un échantillon CCM Benchmark Panel Institut de 1000 personnes vivant en couple et représentatif de la population française sur le sexe, l’âge, la catégorie socio-professionnelle et la région.

SOURCE : Maïa Baudelaire

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s