Améliorer la santé des personnes âgées grâce à l'alimentation

lu 8019 fois

L'Europe est la région du monde la plus touchée par le phénomène de vieillissement de la population, avec une projection d'un Européen sur trois de plus de 60 ans en 2050. Un projet intitulé NUTRI-SENEX va être mis en place dans le cadre du 6ème PC et a pour objectif d'améliorer la qualité de vie et la nutrition des personnes âgées.

Le fait que la tranche de la population mondiale la plus rapide à se développer soit aujourd'hui celle des personnes âgées et que bon nombre d'entre elles soient obligées de vivre dans des maisons de repos et de soins alourdit la charge économique qui pèse sur la population active. Cette charge, toutefois, serait allégée si les personnes âgées pouvaient rester actives et en bonne santé plus longtemps. Evolution qu'il serait possible de favoriser en assurant à ces personnes une nutrition adéquate.

C'est pourquoi la Commission européenne a décidé d'octroyer, au titre du Sixième programme-cadre (6e PC), 1,01 million d'euros sur trois ans à un projet intitulé NUTRI-SENEX et dont l'objectif est de coordonner les résultats de programmes UE de recherche sur l'amélioration de la nutrition des personnes âgées. NUTRI-SENEX, qui vise à améliorer la qualité de vie des personnes âgées en coordonnant les recherches sur la malnutrition chez la population vieillissante, permettra de formuler des recommandations, d'étudier la législation en matière de santé et d'élaborer des lignes directrices en vue d'assurer une alimentation fonctionnelle et nutritionnelle des personnes âgées.

"L'objectif global sera d'augmenter le niveau de vie des personnes âgées de santé fragile sur le moyen et le long termes en permettant de développer des aliments plus sains et en diffusant les meilleures pratiques," expliquent les 32 partenaires du projet, originaires de 11 Etats membres de l'UE. Le projet vise également à "réduire les coûts de la santé publique par la prévention des maladies de la nutrition".

Avec l'âge, les personnes perdent peu à peu le sens du goût et de l'odorat. Ces dysfonctionnements conduisent souvent, chez la personne âgée, à une perte d'appétit suivie d'un affaiblissement du statut nutritionnel et de l'immunité, une perte de poids et une fragilité accrue. Comme l'expliquent les partenaires du projet, ce problème est particulièrement aigu dans les maisons de repos et de soins où tous les résidents suivent le même régime alimentaire, indépendamment de leurs préférences personnelles ou culturelles.

Une solution serait de développer pour les personnes âgées une alimentation spécifique plus riche en saveurs et en nutriments. Lors d'une étude, les résidents d'une maison de repos qui avaient reçu des repas plus riches en goût ont retrouvé l'appétit et même pris du poids.

Un des objectifs de NUTRI-SENEX est d'étudier le concept "un régime alimentaire pour tous" par rapport aux besoins nutritionnels des personnes âgées. Ce concept est-il adapté aux besoins nutritionnels et aux problèmes de santé des personnes âgées ?

"Il est prouvé qu'une nutrition de qualité renforce la vitalité et l'indépendance alors qu'une nutrition médiocre peut avoir pour conséquence de prolonger la convalescence après une maladie, d'augmenter les coûts et l'incidence d'un placement en institution et de faire baisser la qualité de vie", expliquent les partenaires du projet. "Une bonne nutrition garantit forme et santé. Le message à faire passer aux personnes âgées est que la qualité de leur nutrition est essentielle à la qualité de leur vie.

Si l'importance d'une nutrition équilibrée ne fait aucun doute, le statut nutritionnel de nombreuses personnes âgées est loin d'atteindre cet équilibre, et le problème est encore aggravé par le développement de néophobies alimentaires et la focalisation sur certains aspects nutritionnels".

Le projet analysera les bénéfices relatifs d'une réduction des risques cardiovasculaires en cas de régime alimentaire face aux risques potentiels pour le bien-être nutritionnel de la personne âgée induits par une alimentation trop nutritive.

La Commission finance déjà divers projets dans ce domaine. NUTRI-SENEX diffère en cela qu'il est moins basé sur la recherche et vise essentiellement à diffuser les résultats de la recherche d'autres projets et à mettre des stratégies en oeuvre.

Pour tout renseignement complémentaire sur NUTRI-SENEX, consulter son site web.

Source : Copyright © Communautés européennes, 2005

SOURCE : Communautés européennes

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s