Allergie au lait : soigner le mal par le mal ?

lu 6288 fois

L'introduction de quantités croissantes d’aliments contenant du lait chauffé dans le régime alimentaire d’enfants présentant une allergie aux protéines de lait de vache permettrait de diminuer leur hypersensibilité. C’est ce que révèle une étude menée au Jaffe Food Allergy Institut de la Mount Sinai School of Medicine.

Les chercheurs ont enrôlé 88 enfants âgés de 2 à 17 ans et diagnostiqués avec une allergie au lait de vache afin d’évaluer leur tolérance aux aliments contenant du lait ayant été chauffé au four tels que des muffins, des gaufres et des biscuits. Les températures élevées utilisées lors de la cuisson de ces aliments altèrent en effet la structure des protéines de lait, ce qui réduit leur allergénicité.

Défis alimentaires contrôlés

Pendant une période de cinq ans, les chercheurs ont pratiqué des défis alimentaires avec des aliments contenant du lait de moins en moins chauffé. Lors du premier test, pas moins de 65 des 88 enfants, soit environ 75 pourcents, n’ont connu aucune réaction allergique. Les parents de ces enfants avaient reçu des directives précises sur la façon d'intégrer les produits laitiers cuits dans le régime quotidien de leur enfant.

Après une période de six à 12 mois, les 65 enfants ayant réussi le premier défi alimentaire à la clinique ont reçu une portion de pizza au fromage. Dans ce type d’aliment, le fromage est cuit à une température inférieure à celle des produits de boulangerie et contient une plus grande quantité de protéines de lait. Ici encore, près de 68 pourcents des enfants de ce groupe n’ont présenté aucune réaction allergiques et ont donc pu incorporer le fromage cuit dans leur alimentation.

Après une moyenne de trois ans, les participants à l'étude n'ayant montré aucune réaction au fromage cuit ont pu participer au dernier test alimentaire, à savoir, consommer des aliments contenant du lait non chauffé tels que du lait écrémé, du yaourt et de la crème glacée. Au final, parmi les 65 enfants ayant passé le premier défi alimentaire, 60 pourcents ont toléré le lait non chauffé et ont pu réintroduire les produits laitiers non chauffés dans leur régime alimentaire.

Un grand bond en avant

Au terme de cette étude, près de 47 pour cent des enfants du groupe expérimental était capable de tolérer les produits laitiers non chauffés tels que le lait écrémé le yaourt et la crème glacée, comparativement à seulement 22 pour cent dans le groupe contrôle, indiquant qu’une exposition contrôlée et régulière à des produits laitiers cuits accélère la vitesse à laquelle les enfants se débarrassent de leur allergie.

Selon l’un des chercheurs, cette étude montre que de nombreux enfants souffrant d’une allergie aux protéines de lait de vache n'ont pas nécessairement besoin d'éviter totalement tous les produits laitiers.

Les auteurs de cette étude concluent en disant : « même si nous devons poursuivre nos recherches afin de déterminer la meilleure façon d'appliquer ces résultats à la clinique, ces données constituent une étape importante vers notre but ultime : trouver des thérapies curatives pour les allergies alimentaires ».

(Par Alexandre Dereinne, diététicien, d'après Kim J, Nowak-Wegrzyn A, Sicherer S, et al. Dietary baked milk accelerates the resolution of cow’s milk allergy in children. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 2011; DOI: 10.1016/j.jaci.2011.04.036)

SOURCE : Health And Food

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s