Allegations nutritionnelles : pour une meilleure information du consommateur

lu 3180 fois

Le règlement européen sur les allégations nutritionnelles et de santé, qui sera mis en application le 1er juillet 2007, institue le concept de « profit nutritionnel des produits alimentaires ».

Ainsi seront prises en compte les quantités de nutriments et autres substances contenues dans les aliments. Pour mentionner « allégé en sucres », un produit devra contenir 30 % de sucres en moins que le produit standard, au lieu des 25 % actuellement en vigueur en France.

Précision intéressante, le nouveau règlement indique que seuls les « apports en excès » de certains nutriments sont déconseillés dans l'alimentation, et que les profils doivent respecter la globalité de l'aliment. Ce qui, sur le papier, abolit la distinction entre « bons » et « mauvais » aliments.

La volonté européenne de mieux encadrer les allégations est à saiuer, mais les questions délicates de l'application concrète des profils et de l'interprétation qui en sera faite par le consommateur sont encore ouvertes. II reste notamment à préciser comment seront définis les profils : quels nutriments afficher ? quelles catégories d'aliments retenir ? Un travail de fond auquel va s'atteler l'EFSA, autorité européenne de santé des aliments, dans les deux années à venir.

(Grain de Sucre - Magazine du CEDUS n°12 - mars 2007)

SOURCE : CEDUS

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s