Aliments et médicaments : il faut lire les notices !

lu 5986 fois

Certains aliments peuvent augmenter les effets indésirables des médicaments ou encore diminuer leur efficacité. L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) rappelle qu'une lecture attentive de la notice des médicaments est nécessaire pour bien suivre un traitement médicamenteux.

« Aliments et médicaments : il faut lire les notices ! » Le jus de pamplemousse augmente l’absorption d’un médicament anti-cholestérol comme la simvastatine, avec un risque d’atteintes musculaires graves. Avec certains immunosuppresseurs utilisés contre les rejets de greffes (comme le tacrolimus ou la ciclosporine), il y a un risque d’atteintes rénales.

Les aliments riches en vitamine K (choux, brocolis, épinards, avocats, persil, laitue, abats) sont à consommer avec modération (pas plus d’une portion par jour) lorsqu’on prend des anticoagulants oraux, car ils diminuent l’efficacité de ces médicaments destinés à fluidifier le sang. D’où un risque de thrombose...

L’alcool est à éviter avec les tranquillisants comme les benzodiazépines, les analgésiques ou antitussifs à base de codéine ou de tramadol, les neuroleptiques, certains antidépresseurs, certains antiallergiques... Il augmente la somnolence et diminue les réflexes, ce qui est dangereux notamment pour la conduite automobile. Pris avec des anti-inflammatoires ou avec de l’aspirine, l’alcool peut entraîner des brûlures d’estomac ou des reflux acides.

Les agrumes (dans l’ordre citron, pamplemousse, orange) sont aussi à éviter avec les anti-inflammatoires et l’aspirine, pour les mêmes raisons.

La caféine (dans le café, le thé et certains sodas) doit être évitée avec certains antibiotiques comme l’énoxacine, la ciprofloxacine, la norfloxacine, car ils gênent son élimination et peuvent entraîner excitation, palpitations, tremblements, sueurs, voire hallucinations... Un anti-asthmatique, la théophylline, doit aussi être évitée car elle a les mêmes effets que la caféine et donc les redouble.

La réglisse augmente la pression artérielle. A limiter en cas d’hypertension.

La liste n’est pas limitative... Tout est précisé sur la notice des médicaments : il faut la lire, rappelle l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) ! Les interactions entre médicaments et aliments, lorsqu’elles existent, sont clairement indiquées dans la notice. Pour un médicament concerné par ce type d’interaction, la notice mentionne les aliments à éviter et la nature du risque encouru.

(« Médicaments et aliments : lire la notice pour éviter les interactions ». Communiqué de presse 13-10-08. www.afssaps.sante.fr)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s