Alimentation et état nutritionnel des bénéficiaires de l'aide alimentaire

lu 5237 fois

Le rapport de l'étude épidémiologique Abena 2004-2005 présente les résultats du volet épidémiologique de l'étude « Alimentation et état nutritionnel des bénéficiaires de l'aide alimentaire » réalisée par l'Usen en 2004-2005. Elle a été conduite dans quatre zones urbaines (Paris, Seine-St-Denis, Dijon, Marseille) dans des structures distributrices d'aide alimentaire tirées au sort.

« Institut de Veille Sanitaire » Il était proposé aux sujets, sélectionnés aléatoirement dans les structures, de répondre à un questionnaire. En complément, ils avaient la possibilité de se rendre dans un centre d’examen de santé de l’Assurance maladie (CnamTS) pour réaliser le volet clinique et biologique de l’étude. Il a été principalement observé :

  • Une forte participation à la partie "questionnaire" de l’étude (77,3 %) tandis qu’un peu plus d’un quart des sujets (27,0 %) a réalisé l’examen de santé. Finalement, 1 164 personnes ont répondu au questionnaire et parmi elles, 257 ont réalisé l’examen de santé ;

  • Comme attendu, les caractéristiques sociodémographiques signaient des conditions de vie difficiles : 64,7 % des personnes interrogées vivaient seules ; la moitié était logée dans des centres d’hébergement, hôtels, par des proches... ; 58,5 % avaient un niveau d’étude primaire ou inférieur ; seuls 5,5 % des sujets déclaraient occuper un emploi ;

  • La première source d’approvisionnement alimentaire était l’aide alimentaire pour des aliments tels que les conserves, le lait UHT, les produits non périssables (85 % à 87 % des sujets) ; les fruits et légumes ou le poisson étaient obtenus d’abord via l’aide alimentaire pour 71,3 % et 76,1 % des personnes. Pour tous ces aliments, une seconde source d’approvisionnement était citée par moins de 15 % des sujets ;

  • La fréquence quotidienne de consommation des fruits et légumes était d’au moins 5 (recommandation du PNNS) pour 1,2 % des personnes ; 94,5 % en consommaient moins de 3,5 par jour ; 89,4 % des sujets consommaient moins de 3 produits laitiers par jour, 72,7 %, du poisson moins de 2 fois par semaine ;

  • Par ailleurs, 30,7 % des femmes et 12,1 % des hommes étaient obèses ; 31,6 % des femmes de plus 40 ans et 27,1 % des hommes de plus de 40 ans avaient une pression artérielle mesurée supérieure aux valeurs de référence. Enfin, l’anémie concernait 29,8 % des femmes de moins de 40 ans.

Cette étude a permis de dresser un premier état des lieux de la situation nutritionnelle des personnes recourant à l’aide alimentaire dans les zones enquêtées. Ces observations sont utiles pour les décisions de santé publique ainsi que pour les associations distributrices d’aide alimentaire en France.

Pour plus d’information, télécharger le rapport complet.

(Publication de l’INVS - novembre 2007)

Source : Institut de Veille Sanitaire (INVS)

SOURCE : Institut de Veille Sanitaire

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s