Alimentation et cancer : le point

lu 5339 fois

Les liens entre alimentation et cancer sont complexes. Une mise au point sur l'état de la situation a été réalisée lors du 10e congrès de nutrition et santé, sur base d'un important rapport d'experts.

C'est un véritable état des connaissance qui a été effectué récemment par le Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer, avec la sortie du deuxième rapport d'experts scientifique « Food, Nutrition, Physical Activity and the Prevention of Cancer : a Global Perspective ». Après avoir identifié quelque 500 000 études, les experts ont pris en compte 7 000 recherches du plus haut pour réaliser ce rapport « state of the art », afin de formuler des recommandations.

C'est à l'occasion du 10e Congrès de Nutrition et Santé qui s'est déroulé récemment à Bruxelles [1], le Dr Ellen Kampman (Université de Wageningen, aux Pays-bas) à distillé ce vaste rapport de plus de 500 pages. Il en ressort notamment qu'entre 30 à 40 % de la mortalité par cancer pourrait être prévenue par des habitudes alimentaires saines et une activité physique régulière.

Les 8 commandements

La 1ère recommandation concerne le poids. L'excès de poids, essentiellement lorsqu'il est localisé au niveau de l'abdomen, est en effet clairement associé à un risque accru de cancer du côlon. C'est aussi le cas pour le cancer du sein, mais uniquement après la ménopause, le cancer du pancréas et de l'endomètre.

La 2ème recommandation porte sur l'activité physique, dont 30 minutes de marche rapide suffisent déjà à réduire les risques de cancers du côlon, du sein et de l'endomètre.

La 3ème recommandation met en garde contre les aliments riches en énergie, les boissons sucrées et le « fast-food ».

La 4ème recommandation plaide en faveur d'une alimentation plus « végétale », avec notamment 5 portions de fruits et légumes par jour, en vue notamment de réduire les cancers de la bouche, de la gorge, de l'oesophage et de l'estomac.

La 5ème recommandation préconise une limitation de la viande rouge à max 500 g par semaine, ainsi qu'une réduction des viandes transformées (comme les charcuteries).

La 6ème recommandation consiste à limiter l'apport en boissons alcoolisées à 1 verre par jour pour les femmes, et 2 pour les hommes.

La 7ème recommandation préconise une limitation de l'apport quotidien de sel à 6 g.

La 8ème recommandation aborde les suppléments nutritionnels, et plaide en faveur d'une couverture des besoins en nutriments via les aliments (sauf pour certains groupes à risque). Enfin, l'emphase est mise sur l'importance de l'allaitement maternel pour la prévention du cancer du sein, ainsi que sur l'intérêt de respecter les recommandations énoncées pour la survie en cas de cancer.

Référence :

  1. Brussels Exhibition Center, 14-15 novembre 2007. Le rapport peut être consulté en ligne sur www.dietandcancerreport.org

(Nicolas Guggenbühl, Diététicien Nutritionniste - " HEALTH & FOOD " News du 14 novembre 2007)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s