Alimentation et autisme : pas de lien

lu 4713 fois

De plus en plus de parents d'enfants autistes placent tous leurs espoirs dans des régimes alimentaires reposant sur l'exclusion du gluten et de la caséine. Un rapport de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) les met en garde : ces régimes sont inefficaces et ils peuvent être dangereux.

« Alimentation et autisme : pas de lien » - Crédit photo : www.aasmm.com En effet, ces régimes excluent deux catégories importantes d’aliments : celles qui contiennent des protéines de blé et d’autres céréales, celles qui contiennent des protéines du lait de vache. Ils imposent des contraintes importantes, qui compliquent la vie sociale des enfants. Ils demandent des compléments alimentaires et des substituts coûteux...

Pour quelle efficacité ? La seule étude conduite selon des critères acceptables ne montre aucune influence du régime sur les symptômes de l’autisme ! Par ailleurs, une alimentation sans caséine et sans gluten peut avoir des conséquences nutritionnelles défavorables. Entraîner des carences, notamment en calcium, et retentir gravement sur la croissance et sur la santé. La conclusion des spécialistes est sans appel : il n’y a aucune raison d’encourager ce type de régime.

Pour de plus amples informations, consulter le Rapport "Efficacité et innocuité des régimes sans gluten et sans caséine proposés à des enfants présentant des troubles envahissants du développement (autisme et syndromes apparentés)" disponible sur le site de l’AFSSA)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s