Alerte anti-boissons sucrées : 2 milliards de personnes en surpoids dans le monde

lu 3331 fois

Les dernières études réalisées en 2014 révèlent que 30% de la population mondiale est en surpoids. Un chiffre inquiétant contre lequel le Pr. Frank HU (Professeur de nutrition et épidémiologie à l'Université de Harvard, Ecole de Santé Publique de Boston), spécialiste mondial de l'obésité, lutte depuis des années.

Pour son premier passage en France, le conseiller de Michelle Obama dans sa campagne de lutte contre l'obésité, Professeur de nutrition et épidémiologie à l'Université de Harvard, Ecole de Santé Publique de Boston et membre de la Chaire Internationale sur le Risque Cardiométabolique (ICCR) nous alerte sur les dangers que constituent les boissons sucrées sur la santé.

En exclusivité française, il a partagé les résultats de la nouvelle étude Predimed sur les bienfaits du régime alimentaire méditerranéen.


Un chiffre inquiétant : 2 milliards de personnes en surpoids dans le monde

Les boissons sucrées sont fortement responsables du nombre de cas d'obésité dans le monde. Elles ne procurent pas l'effet de satiété que l'on retrouve dans les aliments et stimule l'appétit vers des aliments caloriques.

Que représente une cannette de boisson sucrée ?

  • 1 cannette de soda représente 10 cuillères à café de sucre.
  • Augmentation de 60% des risques d'obésité pour une consommation d'une cannette/jour (chez les enfants).
  • Augmentation de 80% des risques de diabète de type II pour une consommation d'une cannette/jour.
  • Augmentation du poids de 5Kg/ an en consommant une cannette de soda/jour.

Les recommandations du Pr. Franck HU

Comment réduire sa consommation de boissons sucrées ?

Il faut réduire l'apport calorique dans les boissons de façon naturelle. Les boissons sucrées ne sont pas à bannir catégoriquement, c'est un plaisir qui doit être consommé occasionnellement.

Les jus de fruits sont également des boissons dont la teneur en sucre est importante et qui ont un effet sur l'augmentation des risques d'obésité. Toutefois, ils peuvent servir à court terme de boissons de substitution pour passer des boissons sucrées à l'eau.

Les boissons light sont à consommer avec modération car elles suscitent l'envie de consommer du sucre et leurs effets sur la santé sur le long terme sont encore méconnus.

Le Pr. Frank HU préconise la consommation de thé et de café sans sucre. De plus, les dernières études menées par le Pr. HU prouvent que le café a un impact positif sur la réduction des risques de diabète de type II.

La pyramide inversée d'hydratation
La pyramide inversée d'hydratation

Taxer les boissons sucrées

Selon le Pr. Frank HU, « les états doivent mettre en place des mesures fiscales sur les boissons sucrées. Des études ont montré que si l'on impose une taxe sur ce type de boissons, sa consommation en est réduite automatiquement ».

Par exemple, le gouvernement mexicain a récemment introduit une taxe de 8% sur les boissons sucrées ; « c'est un grand pas vers une hydratation saine », enchaine le Pr. Frank HU.

La France et le Royaume-Uni se sont penchés sur cette possibilité et des propositions de lois ont été établies dans ce sens.

Le Pr. Frank HU rajoute : « Il faut éduquer aussi bien le public que les professionnels de la santé sur les effets néfastes de ces boissons sucrées car souvent, on a tendance à ignorer leurs impacts sur notre santé ».

Opter pour un régime alimentaire méditerranéen (étude PREDIMED)

En préconisant un régime alimentaire méditerranéen à base de noix et d'huile d'olive il a été démontré dans l'Etude Predimed que les risques de maladies cardiovasculaires sont réduits de 30%.

L'amélioration des habitudes alimentaires peut empêcher la survenue de risques de maladies cardiovasculaires, de diabète de type II et d'obésité. « Le plus important est de surveiller la quantité et favoriser la qualité des aliments », garantit le Pr. Frank HU. Il faut donc favoriser une alimentation à base de noix, huile d'olive, fruits, légumes céréales, pain complet, poissons et éviter les viandes rouges et traitées, les boissons sucrées et le beurre.

« Outre une bonne alimentation et une hydratation saine, il est important de pratiquer une activité physique régulière et de contrôler son tour de taille », rajoute le Pr. Frank HU.

En conclusion, le Pr. Frank HU recommande de « Bien manger, boire correctement, bouger »

Source : Chaire Internationale sur le Risque Cardiométabolique (ICCR)

SOURCE : Chaire Internationale sur le Risque Cardiométabolique

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s