Alerte à l'aspartame

3329

La Fondation Ramazzini de Bologne ravive la polémique sur les effets secondaires de l'aspartame. L'équipe italienne a mené une étude sur sept groupes de rats (des rates en l'occurrence), saturés ou non d'aspartame.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Il ressort que la « sucrette » augmente le risque de cancer chez les rates qui y ont été exposées même si, statistiquement, elle ne précipite pas leur décès. L’Afssa et l’Efsa (Autorité européenne de sécurité des aliments) se saisira bientôt des données de l’enquête.

Le Pr Dominique Parent-Massin, présidente d’un comité d’experts de l’Afssa, spécialisés dans les additifs, contemple avec méfiance les résultats de l’étude italienne : « Elle a été réalisée dans un centre que je ne connais pas, avec un protocole très différent de ceux appliqués dans les grands centres de toxicologie et contraire aux préconisations internationales ».

(Le Nouvel Observateur, Le Point, 28/07)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM