Alcool : une tendance à l'ébriété chez les adolescents

lu 2962 fois

Le BEH constate que l'alcool reste meurtrier en France, même si sa consommation tend légèrement à décroître. En 2002, selon l'Inserm 22 000 décès étaient directement imputables à l'alcool (cirrhoses, cancers des voies digestives supérieures, psychoses alcooliques).

L’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies) qui mène, chaque année, l’enquête nationale Escapad (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la défense) auprès d’une population âgée de 17 ans, publie ce matin les conclusions de l’étude effectuée en 2005 : les consommations de cannabis et d’alcool restent plutôt stables et la consommation tabagique baisse.

Certes, « les jeunes boivent moins mais se saoulent plus », souvent dans le cadre d’un événement festif ou le week-end. L’OFDT alerte sur le fait que 16 % des sujets contactés avouent avoir piloté leur deux-roues sous l’effet d’un psychoactif, alcool, cannabis voire les deux, ceux-là même qui seront amenés à passer le permis l’année suivante… De même, une infirmière scolaire signale que des cas d’ébriété au lycée commencent à être recensés.

(Le Figaro, Libération, Le Parisien Aujourd'hui en France, La Croix, 12/09)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s