Alcool et grossesse

5207 Réagir

Béatrice Larroque, chargée de recherches épidémiologiques en santé prénatale et santé des femmes à l'Inserm, est interrogée par Panorama du Médecin. Profitant d'une campagne nationale d'information sur les dangers de l'alcool pendant la grossesse, elle revient sur le syndrome d'alcoolisation foetale et la nécessité d'en informer les femmes enceintes.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

Le médecin « doit absolument participer à l’information de ses patientes, les alerter sur les risques liés à la consommation d’alcool », indique-t-elle. Elle énumère ensuite les risques pour le foetus et souligne que même une consommation modérée d’alcool est fortement déconseillée.

« On n’a pas mis en évidence de consommation sans risque pendant la grossesse et, idéalement, l’abstinence reste la meilleure solution pour éviter l’exposition du foetus », conclut-elle.

(Panorama du Médecin, 12/06)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM