Alcimed évalue les effets bénéfiques d'une consommation de vin dite « modérée »

lu 3294 fois

D'après Alcimed, société de conseil et d’aide à la décision spécialisée dans les sciences de la vie, qui vient de réaliser une évaluation sur les effets bénéfiques d’une consommation de vin dite « modérée » sur les pathologies les plus meurtrières en France, « consommer du vin avec modération est bénéfique pour la santé ».

Une consommation de vin modérée aurait des effets bénéfiques sur les maladies suivantes: cancers, maladies cardiovasculaires, métaboliques, maladies neurodégénératives et sur la mortalité générale. Ces conclusions font suite à l’analyse de plus de 270 études publiées dans le monde, sur la base de leurs abstracts essentiellement.

La consommation modérée de vin aurait des effets bénéfiques sur plusieurs cancers, qui représentent la première cause de mortalité en France, et sur les maladies cardiovasculaires, deuxième cause de mortalité en France. La consommation modérée de vin aurait également des effets bénéfiques sur les maladies métaboliques et sur les maladies neurodégénératives [1]. Le seuil d’une consommation modérée selon l’OMS est fixé à 3 verres [2] maximum par jour pour les hommes et à 2 verres maximum par jour pour les femmes. Ces recommandations s’accompagnent d’un jour d’abstinence par semaine.

Pour des doses de vin comprises entre 1 et 2 verres par jour, des effets bénéfiques consensuels sont retrouvés sur le risque de cancers des voies aérodigestives supérieures [3], de cancers colorectaux, sur le risque de maladies cardiovasculaires et sur la mortalité quelle qu’en soit la cause. Ces effets bénéfiques sont mis en évidence dans un grand nombre d’études épidémiologiques ou d’intervention rassemblant de très larges populations [4].

Des pistes d’effets bénéfiques, moins bien documentées, sont retrouvées à ces mêmes doses sur le risque d’autres cancers (estomac, poumon, thyroïde, système lymphatique, peau, vessie et rein), de maladies métaboliques (diabète de type 2 et syndrome métabolique) et de maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.

Une unique controverse subsiste, concernant l’effet d’une consommation modérée de vin sur le risque de cancer du sein, car, si l’impact est encore flou, l’effet pourrait être différent en fonction du type de cancer du sein considéré (hormonal ou non hormonal). Des études supplémentaires doivent donc être réalisées sur le sujet.

Ces effets du vin sur la santé sont attribuables notamment à ses polyphénols et à leurs propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Si le resvératrol est le polyphénol le plus étudié à l’heure actuelle, il n’est pas exclu que d’autres polyphénols du vin aient également un impact bénéfique sur la santé.

En conclusion, un verre de vin par jour aurait des effets bénéfiques sur le risque de certains cancers parmi les plus courants, de maladies cardiovasculaires et métaboliques, de maladies neurodégénératives et sur la mortalité totale. Il n’y a donc pas lieu de diminuer sa consommation de vin si l’on en consomme entre 1 et 2 verres par jour, sauf pour les personnes dans des situations « à risque » qui doivent s’abstenir : femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein ou ayant un risque élevé d’en développer, femmes enceintes, jeunes, anciens alcooliques ...

A propos d'ALCIMED

ALCIMED est une société de conseil et d’aide à la décision spécialisée dans les sciences de la vie (santé, biotech, agroalimentaire), la chimie, les matériaux et l’énergie ainsi que dans l’aéronautique, le spatial et la défense.

La vocation d’ALCIMED est d’accompagner les décideurs dans leurs choix de positionnement et leurs actions de développement. Ses consultants, par un travail d’investigation auprès des meilleurs spécialistes et experts dans le monde, apportent une analyse et des réponses pragmatiques aux questions soulevées par les décideurs (responsables R&D, responsables marketing & ventes, directions générales, directeurs d’unités) et institutions publiques.

ALCIMED s’appuie sur une équipe de 180 collaborateurs, répartis par secteur et capables de prendre en charge des missions extrêmement variées depuis des sujets marketing & ventes (études de marché, ciblage de nouveaux besoins, positionnement d’un nouveau produit...) jusqu’à des problématiques stratégiques (stratégie de développement, recherche & évaluation de cibles d’acquisition, organisation d’une activité, conception / évaluation / déploiement de politiques publiques...).

Notes :

  1. En 2008 d’après l’INSEE, les cancers sont la première cause de mortalité en France (158 261 décès), suivis par les maladies cardiovasculaires (146 663 décès). Les maladies neurodégénératives sont la 5ème cause de mortalité (30 574 décès) et les maladies métaboliques arrivent en 7ème position (19 462 décès).
  2. i.e. 300 ml d’après le standard français
  3. Cavité orale, larynx, pharynx et œsophage
  4. Populations de 100 000 à 1 800 000 patients

SOURCE : ALCIMED

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s