Activité physique : l'arme utile contre le cancer

lu 4376 fois

L'activité physique fait baisser la probabilité d'avoir un cancer et améliore les chances de guérison. Les études scientifiques [1] montrent que la pratique régulière d'une activité physique réduit en moyenne de 25 % le risque d'avoir l'un des deux cancers les plus fréquents (sein et côlon). Elle est également bénéfique pour les malades.

« Activité physique : l’arme utile contre le cancer » Soutenu financièrement par le laboratoire pharmaceutique Mylan, le programme APESEO (Activités Physiques et Soins Esthétiques en Oncologie), mis en place en 2008 par la Ligue contre le cancer, propose aux personnes malades de pratiquer une activité physique adaptée pendant et après leur traitement.

Le Comité de la Ligue contre le cancer du Finistère, un des six sites pilotes [2] de ce programme, a démarré fin janvier ses premières séances. L’objectif est d’aider les participantes à se réconcilier avec leur corps, de retrouver un réel bien-être et de récupérer des capacités physiques souvent amoindries par la maladie et les traitements. Ce service, gratuit pendant 6 mois pour chaque patient, est renouvelable une fois.

Références

  1. Conclusion du World Cancer Research Fund – réseau international des chercheurs en épidémiologie des cancers.
  2. Annonay (Ardèche), Bordeaux (Gironde), Brest (Finistère), Montpellier (Hérault), Nantes (Loire-Atlantique) et Saint-Étienne (Loire).

Pour de plus amples informations, consulter le dossier complet dans le dernier numéro de Vivre, le magazine trimestriel de la Ligue nationale contre le cancer, disponible en kiosque à partir du 24 juin 2009.

SOURCE : La Ligue contre le cancer

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s