Activité physique et sportive : les Français peuvent mieux faire

lu 4059 fois

Alors que les bienfaits pour la santé d’une pratique régulière de l’Activité Physique ou Sportive (APS) sont aujourd’hui unanimement reconnus et scientifiquement démontrés, les Français ne bougent vraiment pas assez ! Le manque de temps semble être le principal obstacle à leurs bonnes résolutions. Ce sont les conclusions de la grande enquête sur le niveau d’activité physique et sportive et de sédentarité de la population française adulte (*) menée par Assureurs Prévention pour la 2ème année consécutive.

Les Français ont un niveau d’activité physique insuffisant …

Les résultats de l’enquête 2013 confirment une insuffisance d’activité physique ou sportive des Français. En effet, 80% des 18-64 ans n’atteignent pas l’objectif des 10 000 pas par jour et 50% des seniors sont sédentaires avec moins de 5 000 pas par jour.

A peine plus de la moitié des 18-64 ans (51%) et 47% des seniors pratiquent régulièrement une activité physique ou sportive. Rappelons que de nombreuses études confirment désormais que les personnes âgées physiquement actives se maintiennent en bonne santé beaucoup plus longtemps que leurs pairs sédentaires.

Répartition de la moyenne du nombre de pas par jour effectués par les 18-64 ans

Les résultats de l’étude font apparaitre d’importantes disparités entre les Français liées notamment :

  • à l’âge, pour le nombre de pas effectués par jour ;
  • à la pratique d’un sport, élément catalyseur d’une bonne hygiène de vie au quotidien ;
  • à l’environnement professionnel, notamment concernant le temps travaillé assis ou debout ;
  • au temps passé devant un écran ;
  • au milieu socio-professionnel, qui influence la pratique et la nature des activités physiques ou sportives ;
  • à l’état de santé.

… mais sont prêts à changer leur comportement !

L’étude d’Assureurs Prévention permet de constater que les Français qui reconnaissent les bénéfices d’une activité physique ou sportive sur leur santé sont plus actifs. Ces derniers effectuent en moyenne 7 482 pas par jour contre 5 049 pas pour les sujets non convaincus.

Par rapport à un changement de comportement au profit d’une activité physique ou sportive régulière qui permettrait d’atteindre l’objectif des 10 000 pas, 40% des Français interrogés se disent « probablement » prêts, 28% «certainement» prêts et 25% « peut-être » prêts.

Comme en 2012, le principal frein à l’activité physique ou sportive reste le manque de temps, que l’on soit sur le temps professionnel ou le temps personnel. Viennent ensuite, dans l’environnement personnel, le manque d’envie et, dans l’environnement professionnel, le manque d’infrastructures. A noter que l’environnement professionnel est perçu par 31% des 18-64 ans comme pas du tout favorable à la pratique de l’activité physique ou sportive, à la différence de l’environnement personnel qui est majoritairement perçu comme assez, voire très, favorable.

Chez les seniors, le manque d’envie est le principal frein à la pratique d’une activité physique ou sportive (42%), avant le manque de temps (17%) et l’état de santé (13%).

14093 : C’est le nombre de pas effectués en moyenne par jour par les 20 % de Français actifs et très actifs.

5623 : C’est le nombre de pas effectués par jour par un Français qui passe, en dehors de son temps de travail, 6 heures ou plus devant un écran, contre 7 891 pas pour ceux qui y passent entre 1 à 2 heures quotidiennes.

62 % des Français qui respectent la recommandation des 10 000 pas par jour font régulièrement de l’activité physique ou sportive.

29 % des personnes interrogées déclarent manquer de temps, en dehors de leur travail, pour pratiquer une activité physique ou sportive (APS). 26 % déclarent manquer d’envie.

82 % des 18-24 ans sont prêts à changer de comportement au profi t d’une APS régulière alors qu’ils ne sont que 60 % des 65-75 ans.

Activité physique ou sportive et sédentarité : un enjeu de santé publique

Les bienfaits d’une pratique régulière de l’Activité Physique ou Sportive (APS) sont aujourd’hui unanimement reconnus et scientifiquement démontrés, ils sont mesurables dès les premiers pas : 15 minutes de marche par jour diminue le risque de mortalité, toutes causes confondues, de 15 %. La sédentarité est, quant à elle, reconnue comme le 4ème facteur de risque de mortalité globale, à hauteur de 6 %, après l’hypertension artérielle (13 %), le tabagisme (9 %) et le diabète (6 %).

La pratique de l’activité physique diminue :

  • de 16 à 39 % le risque de développer un cancer du sein,
  • de 26 % le risque de cancer colorectal,
  • de 25 % le risque d’être victime d’une attaque cérébrale,
  • de 34 % le risque de diabète.

Pour entretenir sa forme et préserver sa santé, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de faire 10 000 pas par jour.

La promotion de l’activité physique ou sportive et la lutte contre la sédentarité sont aujourd’hui de véritables enjeux de santé publique, en France comme dans le monde. Progressivement, l’APS intègre et prend une place plus importante dans les plans de santé publique. En France, la promotion, le développement et l’augmentation du niveau d’activité physique quotidienne pour tous fait partie des axes stratégiques du Plan National Nutrition Santé (PNNS 2011-2015) qui préconise la mise en place d’événements grand public pour promouvoir l’activité physique et sportive comme facteur de santé et de bien être.

Un événement bon pour la santé organisé au coeur de Paris

Promouvoir l'activité physique en donnant aux Français des solutions simples pour atteindre ces 10 000 pas est un véritable enjeu de santé publique. Les résultats de cette enquête ont conduit l’association Assureur Prévention à organiser, le dimanche 29 septembre 2013, le premier événement « On va bouger ! Objectif 10 000 pas par jour ». Destiné à faire (re)découvrir les bienfaits de l’activité physique sur la santé, cet événement qui se déroulera sur les quais de Seine, Rive Gauche de 10h00 à 20h00, permettra à chacun de s’approprier des solutions très simples afin de bouger davantage au quotidien.

(Enquête réalisée par BVA et l’IRMES en mai 2013 pour Assureurs Prévention, auprès d’un échantillon représentatif de 1 039 personnes de 18 à 65 ans et de 270 personnes de 65 à 75 ans ayant répondu à un questionnaire déclaratif on line et mesuré le nombre de pas effectués sur 7 jours à l’aide d’un podomètre.)

SOURCE : Assureurs Prévention

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s