Acides gras : il y a trans et trans...

lu 3499 fois

Les acides gras « trans » d'origine technologique (présents dans les matières grasses végétales partiellement hydrogénées) sont connus pour diminuer taux de bon cholestérol (HDL), augmenter le taux de mauvais cholestérol (LDL) et en définitive augmenter le risque de maladie cardiovasculaire.

« Acides gras : il y a trans et trans... » - Crédit photo : fr.wikimedia.org Mais il y a trans et trans, révèle aujourd’hui une équipe de chercheurs de l’Institut national de recherche agronomique (INRA-Université d’Auvergne). Les acides gras trans d’origine naturelle (provenant du lait, du beurre et des produits laitiers) ne diminuent pas le bon cholestérol et n’ont pas d’effet lipidique défavorable.

Ils n’auraient ainsi pas d’impact négatif sur les maladies cardiovasculaires. Les recommandations visant à limiter la consommation d’acides gras trans ne s’appliquent donc pas aux produits laitiers... Les chercheurs suggèrent donc de bien distinguer ces deux sources d’acides gras trans.

(American Journal of Clinical Nutrition, volume 87, n° 3, p. 558-566.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s