Acide folique : bienfaits contestés !

lu 5259 fois

La prise de suppléments d'acide folique, contrairement aux croyances, ne serait pas associée avec une fréquence réduite d’événements cardiovasculaires, de cancers ou de décès. C’est ce que suggèrent les résultats d’une méta-analyse des études déjà publiées à l’heure actuelle sur le sujet.

« Acide folique : bienfaits contestés ! » Une méta-analyse reprenant les données d’essais randomisés à grande échelle portant sur la supplémentation en vitamines B et plus particulièrement en acide folique (B9) a été effectuée afin de voir si les taux d'homocystéine plasmatiques contribuaient ou non à la prévention des maladies cardiovasculaires, la réduction de cancers ou encore du taux de mortalité. Il semble que les bénéfices de l’acide folique aient été surestimés.

Résultats peu concluants

Sur un total de 37.485 participants, 18.723 ont reçu de l'acide folique à des doses allant de 0,8 mg par jour à 40 mg par jour. Les 18.762 autres ont pris un placebo ou une dose plus faible d'acide folique. La durée médiane de ces essais était de cinq ans.

Parmi les participants, 9.326 ont eu un événement vasculaire majeur au cours de la période de test, 3.010 ont développé un cancer et 5.125 sont décédés. Dans l'ensemble, les auteurs ont observé une réduction de 25 pourcents des taux d'homocystéine associée à la supplémentation en acide folique. Toutefois, les participants ayant reçus de tels suppléments ne seraient pas significativement moins susceptibles de souffrir d’un événement cardiovasculaire que ceux qui prenant le placebo.

En outre, aucune différence notable n’a été soulevée entre le groupe test et le groupe placebo en ce qui concerne les événements coronariens majeurs (respectivement 2019, soit 11,4 pourcent par rapport à 1971, soit 11,1 pourcent), les accidents vasculaires cérébraux (747 ou 4,2 pour cent par rapport à 781 ou 4,4 pour cent), les nouveaux cas de cancer (1 541 ou 8,7 pour cent par rapport à 1469, soit 8,2 pour cent) ou encore les décès (2578 ou 13,8 pour cent contre 2,547 ou 13,6 pour cent).

Ne pas l’exclure pour autant

Bien que certains avantages sur la santé puissent apparaître avec un traitement encore plus long et un bon suivi, les résultats des essais ne donnent aucune raison de s'attendre à un quelconque effet bénéfique sur la santé cardiovasculaire, la diminution du risque de cancer ou encore de décès chez les personnes supplémentées en acide folique.

Il faut cependant noter que l'absence de tout effet défavorable sur la santé associé à la prise de tels suppléments permet de rassurer sur la sécurité sanitaire de ces produits. De plus, il ne faut pas oublier que la supplémentation en acide folique est nécessaire à toute femme en période préconceptionnelle ou en début de grossesse afin de prévenir une malformation du tube neurale chez le fœtus (spina bifida).

(Par Alexandre Dereinne, diététicien, d'après Clarke J, Halsey S, Lewington E et al. "Effects of Lowering Homocysteine Levels With B Vitamins on Cardiovascular Disease, Cancer, and Cause-Specific Mortality: Meta-analysis of 8 Randomized Trials Involving 37 485 Individuals". Archives of Internal Medicine, 2010; 170 (18): 1622 DOI:10.1001/archinternmed.2010.348)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s