A tout âge, trouvez le poids de l'équilibre

lu 2658 fois

Mère d'un garçon de 9 ans, je suis dans le désarroi. Très gourmand, il boude les légumes, raffole des sucreries et présente déjà un certain embonpoint, qui, par ailleurs, commence à le gêner. Il a un fort attrait pour le grignotage. Un fruit, un yoghourt, ça va de temps à autre, mais son envie de sucré le rattrape souvent. Comment l'aider ?

« A tout âge, trouvez le poids de l’équilibre » - Crédit photo : © Leah-Anne Thompson - Fotolia.com En Suisse, comme dans tous les pays industrialisés, la surcharge pondérale infantile représente un problème d’actualité. Chez nous, l’incidence de ce problème à la fois physique et social s’élève à 16,6% pour les garçons et à 19,1% pour les filles. Ceci correspond à une augmentation de 50 à 100% depuis les années 60 et 80.

Les enfants et les adolescents en surpoids sont, tout comme les adultes, confrontés à des attitudes négatives face à leur apparence. Il en découle un mal-être et un manque d’estime de soi-même, qui peuvent amener ces jeunes à chercher des compensations dans la nourriture. Il s’agit d’un véritable cercle vicieux, source de grandes souffrances.

Hormis les cas les plus lourds, où l’intervention d’un diététicien, nutritionniste, voire d’un psychologue, s’avère nécessaire, l’attitude des parents joue un rôle d’une importance primordiale. Expliquez à votre fils qu’au prix de quelques efforts, pour lesquels il pourra compter sur votre soutien, il se sentira mieux dans sa peau, davantage à l’aise dans les contacts, plus en forme dans la pratique des activités sportives.

Aidez-le à se fixer des objectifs réalisables, non seulement en termes de perte pondérale, mais d’une meilleure hygiène alimentaire et de vie. Manger mieux en privilégiant un bon petit-déjeuner et bouger plus, dans la bonne humeur et en famille : ces deux mesures ne pourront que porter leurs fruits. A tout âge, les légumes devraient être consommés quotidiennement en quantité suffisante. Apprêtez-les en soufflés, tartes, purées. Mélangés à d’autres ingrédients (oeufs, fromage, jambon dégraissé), ils « passeront » sûrement mieux.

Aidez-le à remplacer le grignotage par des collations programmées et bien choisies

Dans le but d’enrichir son alimentation en fibres et en calcium, tout en satisfaisant son penchant pour le sucré, préparez-lui par exemple des mousses aux fruits frais avec des laitages mi-gras (séré, blanc battu, ricotta).

On trouve également dans les rayons diététiques des grandes surfaces ou en pharmacie des crèmes dessert ou des barres savoureuses, très pauvres en calories, mais riches en vitamines, minéraux, protéines complètes, acides gras essentiels, etc. Les essayer, c’est les adopter !

(Par Rita Ducret-Costa, paru dans Le Communiqué Santé N°61)

SOURCE : Le Communiqué Santé

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s