7èmes Journées Rondeurs et Bien-être à Brides-les-Bains les 14 & 15 juin

lu 4521 fois

Brides-les-Bains (Savoie) aborde les vrais problèmes liés au surpoids et propose des solutions. Les 14 et 15 juin, les Journées Rondeurs et Bien-être permettront aux hommes et aux femmes qui souffrent d'obésité d'échanger avec une trentaine de professionnels. Médecin, chirurgien, diététicien, thérapeute, membre d'association, mais aussi coiffeur et visagiste viennent informer, former, conseiller, témoigner, soutenir et surtout écouter. 40 ateliers et conférences gratuits accessibles à tous sur deux jours.

« 7èmes Journées Rondeurs et Bien-être à Brides-les-Bains les 14 & 15 juin » 67% des hommes et la moitié des femmes de 35 à 74 ans présentent une surcharge pondérale ou une obésité en France. Tels sont les pourcentages alarmants que révèle l’étude Mona Lisa publiée hier. Placée sous la direction de l’Institut Pasteur de Lille, cette étude montre que l’obésité, véritable épidémie, aurait été sous-estimée en France. Ces chiffres sonnent comme une alerte dans un pays, qui, culturellement, se croyait à l’abri. Cette enquête, basée sur la mesure poids/taille à domicile, corrobore une autre étude réalisée par l’Institut de veille sanitaire (étude ENNS) publiée en décembre dernier (échantillon 3000 personnes, enfant et adultes). Cette dernière estimait à 58% le nombre de femmes entre 55/74 ans atteint de surcharge pondérale et à 40% pour la tranche 30/54 ans. Chez les hommes le pourcentage est de 73% chez les 55/74 ans et 60% chez les 30/54 ans.

À Brides-les-Bains (Savoie) on apprend à maigrir et à se réconcilier avec son poids. Avec les Journées Rondeurs et Bien-être, les 14 et 15 juin prochains, tout le village se mobilise pour apporter des réponses à l’ensemble des problèmes liés à l’obésité. 40 ateliers gratuits animés par des professionnels permettront de donner aux intéressés quelques clés de compréhension de soi. Une solidarité qui s’inscrit dans la volonté d’une perte de poids efficace et surtout durable. Avec un seul outil : des échanges de qualité pour faciliter le transfert de connaissances.

Cette 7ème édition introduit de nouveaux ateliers et conférences. Aurélie Riboud, psychologue, fera redécouvrir le plaisir de manger sans culpabilité avec une dégustation de chocolat dans «Plaisir, interdit et convoitise». Elle montre que l’on peut manger de tout en respectant les quantités. L’organisme s’en occupe tout seul. Il suffit juste de se concentrer sur le plaisir de manger et ce qu’il nous apporte. Lorsque la saveur de l’aliment a disparu, c’est que notre corps et notre tête en ont consommé assez. Une façon ludique pour sortir de la frustration, et retrouver la sensation de faim.

« Arrête de manger tu seras moins grosse » ... cette phrase, Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO (Collectif National des Associations d’Obèses), l’a entendue des milliers de fois. Aujourd’hui elle la combat. Son atelier-discussion « Apprendre à s’aimer pour mieux aimer les autres » vise à identifier franchement l’origine du déséquilibre alimentaire des participants. Elle prévient : « on va mettre le doigt sur ce qui fait mal ». Les gens mangent trop pour compenser un problème (un manque d’amour, un décès...). En discutant, on trouve la source de ce malaise et les moyens autres que la nourriture pour s’en sortir». Un travail sur soi pour s’accepter et ne plus culpabiliser.

Ludovic Orge, ancien obèse et membre de l’association Pèse Plume, apportera son témoignage dans l’atelier « Le médecin et vous : une histoire de poids ». Il est difficile d’accepter ses problèmes et d’appeler à l’aide. Cette conférence vise à démontrer que des spécialistes existent pour soutenir la personne en surpoids. Diététiciennes, médecins, nutritionnistes... chacun apporte une solution, sans juger le patient. Il suffit seulement de trouver le bon, sans avoir honte. Par exemple, aller voir un psychologue n’est pas signe de folie... c’est accepter une aide pour s’en sortir durablement.

Se faire plaisir, tel est aussi le propos des Journées Rondeurs et Bien-être. Pendant deux jours, on apprend à s’habiller, à tirer le meilleur parti de soi, avec des ateliers de « mise en beauté ». Là, des visagistes et conseillers en image proposent des cours de maquillage, de coiffure ou d’harmonisation des couleurs de vêtements. Ludique et utile... De son côté, la sophrologue Laurence Ameu invite à un « travail sur objectif » en appliquant la méthode « sophro-acceptation progressive ». Il s’agit de bien définir son objectif et tracer le chemin de sa réussite, comme un sportif de haut niveau ou un étudiant pour un examen. Ces journées confirment bien la vocation de la station thermale de Brides-les-Bains, référente dans le traitement du surpoids. Résoudre les problèmes de l’âme pour éliminer le malaise physique.

Pour de plus amples informations consulter le programme complet

SOURCE : Brides les bains, le Village pour Maigrir ®

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s