75 aliments contenant du dioxyde de titane (E 171)

27736 Réagir

75 aliments contenant du dioxyde de titane (E 171)

Utilisé dans divers domaines (cosmétique, crèmes solaires, peintures et matériaux de construction), le dioxyde de titane (ou TiO2) est aussi un additif alimentaire très courant dans l’industrie agroalimentaire (connu sous le nom E171 en Europe) pour ses propriétés de colorant blanc et d’opacifiant. Il est utilisé dans des bonbons, des produits chocolatés, biscuits et chewing-gums, ainsi que dans des compléments alimentaires. Il est également présent dans des dentifrices et des produits pharmaceutiques.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

Une étude de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) menée sur des animaux et publiée vendredi montre que l’exposition orale au dioxyde de titane (E 171), additif utilisé notamment dans l’industrie agroalimentaire, est susceptible d’entraîner des effets sur la santé, en particulier des troubles immunitaires et des lésions précancéreuses au niveau colorectal. À ce stade, les résultats de l’étude ne permettent toutefois pas d’extrapoler ces conclusions à l’homme.

Au regard des conclusions de cette étude, les ministères chargés de l’économie, de la santé et de l’agriculture ont décidé de saisir conjointement l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) afin de déterminer si l’additif alimentaire E171 présente un éventuel danger pour les consommateurs.

Cette saisine dont les résultats seront connus fin mars s’inscrit dans le cadre des travaux de l’agence déjà engagés à la demande du gouvernement le 17 octobre 2016 sur l’impact potentiel sur la santé des nanomatériaux présents dans l’alimentation de manière plus générale.

Il est à noter que le dioxyde de titane (TiO2) a été classé dès 2006 comme « cancérigène possible pour l’homme » par Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Il n’est pas soumis actuellement à l’étiquetage « nanomatériau », car il est intégré aux aliments sous une forme qui n’est que partiellement – de 10 % à 40 % – composée de nanoparticules.

A quoi sert cet additif ?


A priori à pas grand chose, autre que purement esthétique, ce qui rend le risque d’autant moins acceptable ! A rien d’indispensable en tout cas. L’E171 n’a aucune valeur nutritive n’améliore pas non plus les process de fabrication ou de conservation des produits alimentaires. Il s’agit en fait d’un pigment blanc, dont l’effet est simplement d’augmenter la blancheur ou la brillance des aliments, ou encore de modifier les teintes d’autres colorants.

Liste de 75 aliments du commerce contenant du dioxide de titane

Après Lutti, Verquin Confiseur, producteur des bonbons acidulés "Têtes brûlées", s’est lui aussi engagé à ne plus utiliser de dioxyde de titane, des nanoparticules courantes, dans la fabrication de ses bonbons. Suite à cette étude de l'Inra, l'association Agir pour l’environnement a également remis à la secrétaire d’État à la Consommation une liste de produits susceptibles de contenir des nanoparticules.

SOURCE : Toute la diététique !