3 kilos à perdre et 3 pièges à éviter

lu 2575 fois

L’été est à nos portes et pour beaucoup d’entre nous la difficile épreuve du maillot de bain approche de plus en plus. Pour celles et ceux qui seraient tentés par un régime, voici trois des pièges les plus courants à éviter.

Arrêter le pain et se mettre aux biscottes

« 3 kilos à perdre et 3 pièges à éviter » - Crédit photo : © Andresr | Istockphoto.com Parce qu’elle est fine et légère, on préfère souvent la biscotte au pain pendant un régime. Et pourtant, la biscotte est plus grasse, plus calorique que le pain et surtout elle rassasie moins ! En effet, 100g de biscotte apportent près de 400 Kcal et 7g de lipides contre 280 Kcal et moins de 2g de lipides pour de la baguette. Et, justement parce qu’il est plus volumineux et qu’il demande un effort de mastication, le pain exerce un effet plus important sur la satiété que les biscottes.

Sauter un repas (après tout ça marche...)

Pour contrôler leur poids, beaucoup d’entre nous sautent un repas, au moins occasionnellement, en faisant ce constat : « Qu’importe ce qu’en disent les nutritionnistes, après tout, pour moi ça marche. » Bien entendu, si c’est très occasionnel (un lendemain de fête par exemple), ça n’a pas de conséquence fâcheuse.

Mais dès lors que cela devient habituel, sauter des repas peut engendrer des faims compulsives et dérégler vos prises alimentaires ou favoriser la perte de masse musculaire plus que la perte de masse grasse. Au final, vous risquez de rentrer dans un cycle de yo-yo infernal. Mieux vaut faire trois repas variés en limitant la taille de ses portions que deux repas déréglés qui finiront par vous faire faire du gras.

Se peser tous les jours

Vous avez décidé de sortir votre pèse-personne du placard et, minutieuse, de suivre l’évolution de votre poids au jour le jour. Pourtant, d’un jour sur l’autre, le poids de votre corps varie beaucoup plus en fonction de votre hydratation que du gras que vous prenez ou que vous perdez. Un verre d’eau de plus ou de moins, un peu de transpiration ou même un petit tour aux toilettes et votre poids oscillera de façon incompréhensible.

Cette situation peut être mal vécue et devenir une source de découragement. « Mais pourquoi est-ce que je pèse plus qu’hier alors que je fais attention, vous demanderez-vous ? » En plus, votre balance vous focalise sur le nombre qu’elle affiche en vous détournant du plus important, la façon dont vous vous sentez dans votre corps. Pesez vous donc tout au plus une fois par semaine, seulement si c’est un moyen de valoriser vos efforts.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s