« Les Français et l'eau »

lu 2774 fois

La 12ème édition du baromètre 2007, TNS-SOFRES / C.I.EAU (*) reflète un engouement pour l'eau du robinet. Des chiffres record depuis l'origine du baromètre : un niveau de confiance au plus haut dans la qualité sanitaire de l'eau du robinet, un basculement net des déclarations de consommation d'eau, en faveur du robinet et une satisfaction à des niveaux élevés à l'égard du service de l'eau en France. Autre élément symptomatique des préoccupations pour l'environnement et le développement durable : les Français expriment une inquiétude sur l'avenir des ressources naturelles en eau, à long terme.

Chiffres record pour la confiance dans la qualité et pour la consommation d'eau du robinet. Pour la 1ère fois depuis 1999, les Français déclarent consommer plus d'eau du robinet que d'eau en bouteille.

Confiance et satisfaction au plus haut

Depuis quatre ans, la confiance que les Français affichent dans la qualité de l'eau du robinet ne cesse de battre des records. Ainsi, 82% des Français estiment que « l'eau du robinet est sûre » (+2 vs 2006 et +16 vs 1996) et 85% ont confiance dans l'eau du robinet. Une confiance qui s'appuie notamment sur la conviction que l'eau est contrôlée (82%).

Logiquement les Français sont satisfaits : 76% des Français se disent satisfaits de la qualité de l'eau de leur commune et 83% du service de l'eau dans leur commune.

Aussi, contrairement aux idées reçues 3/4 des Français (73%) jugent leur eau « bonne ».

Parmi les 23% Français qui se déclarent insatisfaits de la qualité, les principaux reproches sont des données de confort d'utilisation, le goût (45%), le chlore (33%) et le calcaire (23%). Les craintes liées à la pollution se situent très loin derrière et ne sont qu'à l'origine de 10% des motifs d'insatisfaction.

Consommation : l'eau du robinet en tête, un écart de 7% avec les eaux en bouteille

Dans ce contexte de confiance et de satisfaction, le baromètre constate une progression assez spectaculaire des déclarations de consommation d'eau du robinet, qui dépassent celles d'eau plate en bouteille pour la première fois depuis 1999.

  • 67% des Français déclarent consommer au moins une fois par semaine de l'eau du robinet (dont 50% plusieurs fois par jour). Ceci correspond à une hausse de 4 points par rapport à 2006 (63%).

  • Dans le même temps, 60% affirment consommer au moins une fois par semaine de l'eau en bouteille (43% plusieurs fois par jour), soit 6 points de moins qu'en 2006 (66%).

  • Parmi ceux qui déclarent boire des deux types d'eaux, la consommation se répartit en 56% d'eau du robinet (+2) et 44% d'eau en bouteille (-2).

Eau et contexte environnemental : les Français vigilants

La conscience des enjeux environnementaux s'ancre dans l'opinion. Une majorité un peu plus élevée (61%, +3 vs 2006) pense ainsi que l'eau est une « ressource limitée ». Mais, dans le même temps, ils sont aussi un peu plus nombreux à estimer qu'ils ne manqueront jamais d'eau dans leur région (46% +3). La crainte de pénurie dans l'avenir est donc en léger repli par rapport à l'année dernière. L'inquiétude se situe surtout sur le long terme : 23% pensent qu'ils en manqueront dans plus de 50 ans, 19% d'ici 10 à 50 ans alors que seuls 2% le craignent d'ici 5 à 10 ans. Cependant, 80% se déclarent attentifs à la quantité d'eau qu'ils consomment (chiffre stable par rapport à 2006).

Prix, dépollution, information : une opinion qui évolue peu sur ces sujets

  • Année après année et en dépit de débats récurrents sur la question, l'opinion des Français sur le prix de l'eau se caractérise avant tout par une grande stabilité. Cette année encore, une majorité de 58% juge toujours l'eau « plutôt chère », tandis que près d'un tiers des Français (32%) la trouve « plutôt bon marché »... Mais, dans le même temps, 60% se disent encore incapables de chiffrer le prix moyen du mètre cube d'eau ! Par ailleurs, si 52% sont disposés à payer l'eau plus chère pour préserver la qualité des ressources, seule une minorité de 47% est prête à faire de même pour préserver la qualité de l'eau du robinet.

  • La connaissance du fonctionnement concret de l'assainissement des eaux usées reste très médiocre, même si les Français s'affichent pourtant convaincus de la nécessité de dépolluer les eaux usées. L'importance de la dépollution ne fait pas débat, puisque la quasi totalité des Français (96%) jugent le nettoyage des eaux usées indispensable pour protéger la nature. Un effort d'information doit être fait car 51% des Français demeurent convaincus que les eaux usées sont retraitées en usine pour produire de l'eau potable (ce qui est totalement faux) tandis que seuls 39% affirment qu'elles sont nettoyées avant d'être rejetées dans la nature, 5% estimant qu'elles sont rejetées telles quelles.

  • Quant au niveau d'information des Français sur tout ce qui se rapporte à l'eau, année après année, il progresse lentement. Ainsi, 38 % affirment disposer cette année de suffisamment d'informations sur l'eau (+2) et 60% pensent le contraire (-3). S'il reste donc beaucoup d'efforts à consentir, il s'agit tout de même du meilleur ratio jamais enregistré. Cette année encore, les Français se déclarent avant tout intéressés par les questions relatives à la qualité de l'eau (contrôles, normes, provenance de l'eau), loin devant les éléments relatifs au prix ou aux eaux usées. Quant aux sources d'information privilégiées, le trio télévision, mairie et entreprises de service d'eau reste inchangé. Seule évolution notable et on ne peut plus logique, Internet progresse comme source d'information.

Pour accéder à l'étude cliquez ici

(*) L'édition 2007 du baromètre C.I.EAU / TNS SOFRES a été réalisée dans les mêmes conditions que les précédentes, auprès de 1954 individus de 18 ans et plus, représentatifs après pondération de la population française âgée de 15 ans et plus, du 15 novembre au 5 décembre 2006. Les entretiens ont été menés en face à face, à domicile.

(Communiqué de presse du C.I.Eau)

SOURCE : C.I.Eau

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s