« La nutrition personnalisée »

lu 6211 fois

La nutrition personnalisée (ou nutrigénomique) est un nouveau concept basé sur le fait que l'environnement, dont l'alimentation et l'exercice physique, peut avoir des influences variables selon les individus. Des différences qui s'expliquent par des facteurs liés aux gènes, mais aussi par la façon dont les individus se sont construits au cours de leur développement foetal, dans leur petite enfance, et tout au long de leur vie.

La nutrition personnalisée est une nutrition adaptée à chacun, en fonction des modifications qu'ont pu subir ses gènes, et de ses habitudes alimentaires. Elle devrait permettre de faire des recommandations nutritionnelles spécifiques et de prévenir l'apparition de certaines pathologies - ou d'en ralentir la progression - chez des individus vulnérables du fait de certaines pratiques comportementales inadaptées et/ou d'un terrain génétique leur conférant une certaine susceptibilité/vulnérabilité.

Il a été montré, par exemple, que lorsqu'un groupe de personnes suit un régime alimentaire visant à réduire le taux de cholestérol sanguin, certains individus bénéficient d'une amélioration spectaculaire et d'autres non. Il serait intéressant de déterminer les variantes des gènes qui déclenchent la réaction positive. Cela permettrait de dispenser un conseil diététique aux personnes les plus susceptibles d'en bénéficier.

Quel sera l'impact de la nutrition personnalisée sur les aliments de demain ?

Il est difficile de prévoir aujourd'hui les applications de ce concept dans l'industrie agroalimentaire de demain. Il existe d'ores et déjà des produits ciblant des consommateurs avec des besoins spécifiques (riches en fibres, enrichis en vitamines, minéraux, phytostérols...). Mais si, d'un point de vue commercial, la tentation est grande de généraliser un effet à une population dans son ensemble, le risque est également grand que certains individus n'aient pas le profil adapté.

Les recherches sur le génome humain aideront à comprendre comment l'alimentation affecte les gènes et pourquoi chaque individu réagit différemment aux nutriments ou aux régimes alimentaires. Il s'ensuivra peut-être le développement d'aliments possédant des effets nutritifs spécifiques, permettant de satisfaire les besoins particuliers de chaque individu. Avec leurs composants biologiquement actifs, ces aliments pourraient aider à neutraliser les effets de certains gènes, et même retarder le développement de certaines maladies chroniques ou de certains troubles de la santé.

Qu'espérer de la nutrition personnalisée dans le contrôle du poids ?

Trois facteurs majeurs jouent un rôle sur le poids : des facteurs liés aux gènes, à l'alimentation et l'activité physique. Des travaux conséquents sont encore nécessaires pour identifier les gènes impliqués et déterminer leurs interactions avec les deux autres composantes. Une dizaine d'années sera certainement nécessaire pour obtenir ces connaissances.

C'est ensuite que pourront être définis des types d'alimentation particulièrement profitables en matière de prévention, en fonction de profils de susceptibilité vis-à-vis de l'obésité.

(Par Claudine Junien, professeur de génétique, co-directeur de l'Unité Inserm 781, Hôpital Necker-Enfants Malades, Paris. Interviewée lors d'un Petit-déjeuner scientifique à l'Institut Français pour la Nutrition.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s