« L'explosion » des blogs culinaires

lu 7355 fois

En janvier 2005, il y en avait une dizaine. A l'automne de la même année, autour de 200. Aujourd'hui, les blogs culinaires se sont multipliés au point d'occuper en France une part importante de la « blogosphère »... Chaque jour, des milliers de passionnés consultent les sites de cuisine, participent à des forums, échangent des recettes... Internet est devenu un nouveau moyen de transmission culinaire.

Claire Chapoutot a découvert les blogs de cuisine au début de l’année 2005. Habitant le Japon à l’époque, elle a très vite créé le sien, avec un thème tout trouvé : la cuisine japonaise, qui attire maintenant 4 000 visiteurs par jour... Mais cette diplômée de sciences sociales appliquées à l’alimentation avait un autre but : analyser ce nouvel objet social, les blogs consacrés à la cuisine !

Dans le n° 11 des Cahiers de l’OCHA intitulé « Faire la cuisine » (*), elle livre les résultats de son enquête. Menée à partir de la lecture quotidienne des blogs culinaires francophones et d’une série d’entretiens et d’échanges avec les « bloggeuses ».

Avant tout des femmes

Car - seriez-vous surpris ? - ce sont surtout des femmes. En majorité de 30 à 40 ans, parfois plus jeunes, parfois plus âgées. Certaines sont femmes au foyer, d’autres travaillent, sont chômeuses...

Elles tirent leur savoir-faire culinaire d’abord de leur famille - le legs parental -, et, en deuxième lieu, de leurs amis, des livres de cuisine, des sites spécialisés. Elles ont créé leur blog pour transmettre et échanger, exposer leurs talents et les enrichir, stimuler leur imagination et leur créativité.

L’appareil photo, ustensile de cuisine

Cela ne va pas sans mise en scène. Il faut se faire voir, montrer les petits plats ou les mets somptueux qu’on mitonne (et parfois leurs ratages, eux aussi éducatifs), dévoiler ses trucs… Un certain apparat indispensable oblige à se surveiller en même temps qu’on se dévoile. Et pousse à l’excellence. Il faut aussi accepter, voire apprécier, l’intrusion des internautes dans sa cuisine.

L’appareil photo fait maintenant partie des accessoires : au même titre que la casserole, le fouet ou la sauteuse, il prend place à table et illustre les « présentations » des bloggeuses. Préparer une poêlée de cèpes, vider un poulet pour la première fois, faire un yaourt sans yaourtière...

Recettes en libre accès, descriptions de produits, de techniques ou de tours de main, demandes de précisions, échanges de conseils : l’image est presque toujours indispensable pour soutenir l’intérêt de l’internaute.

Le blog prend du temps

Pour les bloggeuses elles-mêmes, les avantages du blog sont nombreux. Elles apprennent à mieux s’organiser en cuisine, à avoir plus de précision dans leurs dosages et dans leur gestes. Elles ressentent la pression pour continuer à cuisiner et à inventer, s’améliorer, voire changer de registre.

Certaines passent jusqu’à 2 à 3 heures par jour avec leur blog, d’autres y consacrent seulement leurs fins de semaine. Une activité prise sur le temps familial et qui est parfois mal vécue par l’entourage. A moins que toute la famille y participe, grands-parents et petits-enfants chargés d’alimenter le blog ou de faire de la figuration... Parfois aussi, l’addiction s’installe : il y a des obsédées du blog, qui photographient tout ce qu’elles cuisinent et tout ce qu’elles mangent, y pensent avec regret pendant leurs vacances, se désolent d’être empêchées d’y travailler pour quelques jours...

La communauté des bloggeuses

Les bloggeuses entrent aussi en contact les unes avec les autres, se rencontrent, s’envoient des colis, ou tout simplement correspondent par mail. Elles se mettent en « liens » réciproquement sur leurs sites, formant en tout cas une communauté, réelle ou virtuelle, et de libre expression... dont la finalité est à la fois égoïste - le blog est un moyen de reconnaissance sociale - et altruiste : le blog est un nouveau vecteur de transmission. A mi-chemin entre le livre de cuisine et la transmission orale des recettes, il révolutionne l’échange des connaissances culinaires, estime Claire Chapoutot.

Qu’est-ce qu’un blog ?

Un blog est un site Web pour une personne. Il se présente sous forme de « journal », dans lequel une ou plusieurs personnes s’expriment librement, selon la périodicité de leur choix. Il peut utiliser les fonctions multimédia du Web (photo, vidéo, webcam, etc). Publié en ligne quasiment en temps réel, il peut être commenté par les lecteurs et susciter les réponses de l’auteur.

Le mot blog vient de la contraction de « Web log », c’est-à-dire carnet de bord Web. Historiquement, les premiers blogs sont apparus aux Etats-Unis à la fin des années 1990 et en France en 1996. Depuis deux ans surtout, les blogs se multiplient...

Découvrir par exemple le blog culinaire « Le Sens du Goût » de Claire Debruille

(*) Faire la cuisine. Analyses pluridisciplinaires d’un nouvel espace de modernité. Sous la direction scientifique de Geneviève Cazes-Valette. Les Cahiers de l’OCHA n° 11.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s