« Allégations santé » des aliments : des réactions

5415 Réagir

La perception des messages santé sur les produits alimentaires européens (du type « aide à contrôler le poids », « la glycémie », etc...) a été étudiée chez près de 2 400 consommateurs allemands, britanniques, finlandais et italiens. Le produit lui-même est perçu comme le facteur le plus important.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

« Allégations santé » des aliments : des réactions - Crédit photo : www.beuc.eu Dans les quatre pays, on pense par exemple que « les gâteaux ne sont pas bons pour la santé ». En Allemagne et en Finlande, on valorise surtout le pain. En Italie et au Royaume-Uni, c’est le yaourt qui l’emporte. Partout les légumineuses (petits pois, haricots, lentilles, pois chiches) sont aussi jugées très favorables à la nutrition, à la santé et à l’environnement. Quant aux allégations santé sur les produits, elles incitent à acheter, surtout si elles sont très marquantes.

Sauf en Italie, où l’on est plus réticent. Dans ce pays, un produit dont l’emballage n’est pas illustré est jugé meilleur pour la santé. Ailleurs, on est influencé par les images, surtout portant sur la « naturalité » des produits. Les Finlandais, qui ont une déjà longue histoire de produits fonctionnels, sont les plus friands d’allégations santé. De quoi inciter à faire des études pays par pays...

(Food Quality and Preference, volume 21, n° 4, p. 38 5-393.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles